LAMPEDUSA : LA HONTE DE TOUT CA !

Image

Les lumières éteintes des morts d’octobre de Lampedusa ; les vies sacrifiées par une aventure absurde, mûe par un besoin vital; la volonté farouche de se sortir de la misère d’une vie; le déni du risque et le courage de partir au détriment des dangers.

Un rêve rêveur !

Qu’un riche continent, appauvri par l’inconséquence et l’inconscience de ceux qui l’habitent, creuse lui-même sa tombe profonde et y enterre depuis tant d’années son avenir, soit ! Mais pour les naufragés de Lampedusa, la donne devait changer ! Au péril, de leurs vies, ils partirent au gré des vagues et des tempêtes, l’espoir au cœur, la rêverie à l’esprit, le froid dans les tripes, le courage tenace, à la conquête d’espaces meilleurs.

Ah Seigneur, dans la vague et l’ombre de la mort, ces découragés de l’Afrique, ont donné leurs vies en holocaustes faciles, en faisant naufrage sur les côtes de l’Italie, ne récoltant au bout de leur périple, ni verts pâturages, ni terre de Canaan, où coulent le lait et le miel ! Ils n’auront pas connu ces eaux paisibles, ces coupes débordantes ! Au contraire!

Déborderont de leurs lèvres et cadavres, le goût salé de ces eaux tumultueuses, qui ont fait chavirer leurs embarcations de fortune, eux partis en dépit de la menace, faire fortune de l’autre côté de l’horizon.

Image

Le comble sera qu’en lieu et place des sentiers de leur justice, il y aura cette sentence injuste, de leur donner des nationalités à titre posthume ! L’exécrable individu qui en a eu l’idée, les sans-cœur méprisants qui l’ont approuvée, et pire, l’ignoble personnage qui l’a annoncé, eux tous autant qu’ils sont, n’ont en aucune manière, voulu déceler la perversité pourtant flagrante de cette décision, qui vient enterrer avec plus de douleur que déjà, des êtres humains, qui comme eux, souffrant de misère et de mauvaise vie, ont cru pouvoir espérer encore, et sont partis, comme des aventuriers jadis, à la recherche de contrées plus favorables, où mener une vie digne et paisible.

A quoi cela va-t-il leur servir d’obtenir la Nationalité Italienne, eux qui sont morts sans être identifiés, sans noms, avec des numéros de cercueil ? Ils sont effacés de l’histoire. Leurs familles et descendants ne pourront faire de devoir de mémoire, ils sont morts inconnus, mais ont le droit d’être Italiens, et pas les nombreux étrangers qui y vivent et y travaillent.

Oh oui, enterrés six pieds sous terre, ils feront de plus raisonnables Immigrés naturalisés Italiens, plutôt que d’autoriser ces immigrés à la peau basanée, vivant déjà sur place qui gâchent le paysage et qui vivent surtout, leurs cultures différentes ! On se refuse, par pudeur, de brûler les corps, on se fend d’une extrême hypocrisie, en donnant la nationalité à ces dépouilles mortelles rejetées par l’océan. Comme pour dire l’océan insensible, n’en a pas voulu, nous, on fait mieux, on les décore et on les enterre ! La bêtise humaine.

Image

Toutefois, la méchanceté n’ayant pas de limite en terre italienne, les survivants sont condamnés, non seulement à un retour forcé vers leurs terres, mais aussi et surtout à une amende de 5.000 euros chacun. Histoire de payer les frais d’ensevelissement de leurs compagnons de misère, tombés sur le chemin, et se faire une économie au passage si possible. Chère Italie ! le pays qui abrite le Saint-Siège !

Eux ils ont tort d’être restés vivants ! Ils ont tort de n’avoir pas sombré dans la mort comme les autres, sinon ils auraient pu avoir la nationalité !

Chiche ! Dites moi ce qu’est la  xénophobie?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s