Sur les « SECTES »… et ce que j’en crois

2142064239_small_1

Ma pauvre vie d’être pensant me conduit souvent à discuter sur différents sujets. Mes favoris sont :

1-Dieu la religion, l’histoire du monde, les secrets de la nature et de la vie

2-la Politique : de ce qu’elle porte en elle le bien-être commun

3-la communication et ses affiliés (marketing, publicité, médias), mon métier.

L’autre jour, dévissant comme à mon habitude avec la sœur Délali  pour ne pas, ne pas la nommer, nos échanges ont porté sur la franc-maçonnerie. En grande soeur couveuse qu’elle est, elle m’a mis en garde sur l’ordre, avec force et arguments. Ce que je retiens, et qui d’ailleurs depuis, m’a fait réfléchir et fait l’objet de ce présent billet, c’est que pour ma bien-aimée soeur, la Franc-maçonnerie, cache un seul vrai secret : l’adoration du prince de ce monde, j’ai nommé SATAN!

satan-yo-yo-honey-singh-satan-860712136

Ceci n’est pas une nouvelle information. Des livres, témoignages, et Internet, regorgent à souhait de cette information et diverses autres l’étayant. Mon esprit critique, comme à son habitude, a reçu cette « nouvelle » avec des pincettes, pour la seule et unique raison que je peux autant dire de l’Eglise Catholique, l’Eglise Protestante, du Judaïsme, de l’Islam, de l’Hindouisme, de l’Animisme, des Eglises dites « éveillées » de la Rose Croix, d’Eckankar etc. tant il est vrai, et je trouverai également force et arguments, témoignages et déclarations, pour étayer cela, que de tout temps, toute croyance, toute forme d’adoration de la force suprême du monde que nous appelons Dieu –entre autres noms- connait son lot de membres et de détracteurs. symboles-religieux Mon idée, sans pour autant prendre la défense de la franc-maçonnerie, que je connais à peine, est que le seul responsable de ces contradictions, mythes, perceptions c’est l’homme lui-même. La franc-maçonnerie, avec le succès qu’on lui connait aujourd’hui est moins une société secrète qu’une société avec des secrets. Le Vatican en a autant, nos pasteurs et prophètes des temps modernes ne sont pas du reste, et ainsi va de toutes les autres formes de religion. Dieu merci, la franc-maçonnerie n’a jusque-là encore réclamé le statut de religion. Elle est un ordre, une association de frères (soeurs) qui partagent une initiation avec des buts « nobles ». Ce qui alimente les différents fantasmes, qui peuvent d’ailleurs s’avérer vrais, je n’en sais rien, c’est l’élément homme, lequel depuis la nuit des temps, succombe toujours à l’attrait du pouvoir et de la domination, et intègre dans ce qui est bien, le germe mauvais, lequel, sous ses augures de séduction, se répand toujours le mieux.

Tout part de la perception que les francs-maçons étant toujours riches et distingués dans la société, on devient « forcément » riche et puissant en intégrant cet ordre. Vrai ou Faux, seule l’expérience nous le dira. Mais il est clair que de cette perception, différents fantasmes aient pu croître et des pratiques mauvaises, voire sataniques aient sans doute réussi à intégrer les loges.

intérieur-loge

Mais faisons la part des choses: renonçons-nous à l’Eglise catholique malgré la perception liée au culte fait à la Vierge Marie, les scandales d’homosexualité et de pédophilie, les scandales financiers et autres fantasmes ou vérités mêmes historiques qui dénoncent le « complot » de l’Eglise Catholique Romaine, sans parler d’Apocalypse 17 qui dénonce « la grande prostituée », dont la description n’est pas sans rappeler ROME ? Alors il nous faudra renoncer à l’Eglise Protestante lorsqu’on apprend les différents crimes effectués en son nom dans l’ancienne Angleterre sous le Règne des Tudors et après, et quand on apprend d’ailleurs que les constitutions qui fondent la franc-maçonnerie et sont le socle de son enseignement ont été écrites par un Pasteur protestant nommé Anderson ! Il faudra ensuite renoncer à l’Islam qui pratique le JIHAD, l’excision, les mariages forcés de très jeunes filles (pédophilie), les pratiques des marabouts et autres Alpha autorisées par la religion d’ailleurs. Faudra-t-il mieux que GAZA et l’histoire de la violence perpétrée quotidiennement sur le peuple Palestinien pour admettre que le judaïsme n’est pas saint non plus ? Tout le panthéon hindou et les pratiques magiques qui sont l’attribut de cette religion en rebute plus d’un. Idem pour l’animisme. Et la Rose Croix et Eckankar, ces ordres, vivent les mêmes préjudices faits à la Franc-maçonnerie.

Le problème, n’est ni la religion, ni l’ordre, ni l’enseignement qui y est donné. C’est quand l’homme, dans son péché, prends ses volontés pour l’imposer à d’autres, en prétextant celle de Dieu ; quand l’homme trouve en l’adhésion des autres, un moyen d’obtenir et d’exercer le pouvoir ; quand le diable dans sa fonction de séducteur, enrôle les hommes dans des pratiques peu scrupuleuses voire mauvaises, leur promettant richesse, pouvoir et gloire.

Autant le péché du Vatican ne condamnera les adeptes du catholicisme, autant des pratiquants catholiques ont réussi au sein du Vatican à évoluer dans la sagesse divine sans se compromettre de quelque façon, autant d’ailleurs, beaucoup d’autres croyants, hindous, juifs, musulmans, rosicruciens, Eckistes, vaudous, ont mené des vies saintes en s’attachant à la seule voix de Dieu et en suivant sa voie, il me semble que de bons et loyaux francs-maçons, ne pratiquant aucun rite « satanique » puissent exister. Je ne veux dire en aucun cas que tout est bien ! Je ne peux donc, non plus, en aucun cas, dire que tout est mauvais. Chaque cheminement a son revers. Le Principe du yin et du yang illustre bien toute existence. Nous ne nous éloignerons pas de l’enseignement quel qu’il soit à cause de ce qu’on en dit. Ce qui devrait nous guider c’est notre propre motivation.

Si quelqu’un entre en franc-maçonnerie pour l’argent et le pouvoir, celui-là n’hésitera pas à subir des rites sataniques, de son plein gré et sinon facilement s’en accommoder après. Ainsi en sera-t-il de quiconque suit un enseignement ou une pratique religieuse pour des mauvais desseins. Il faut choisir, servir Dieu, ou l’argent, le pouvoir et nous-mêmes? Le défi de notre vie est là. Quand les francs-maçons et les Rosicruciens disent avoir réellement réussi à garder le réel enseignement de Dieu, depuis des siècles, face à une église catholique romaine qui instaurait une doctrine complètement différente de l’enseignement de Jésus dont ils se réclament, preuve en est des différents écrits dits apocryphes écartés de la Bible au profit de l’enseignement controversé de l’Apôtre Paul, qu’en disons-nous ?

Je nous invite à lire ce passage de l’Evangile selon Mathieu, chapitre 13 versets 24 à 30 et retenons la sagesse qui y est écrite : laissons croître le blé et la mauvaise herbe jusqu’à la moisson ! Évitons de les séparer maintenant, de peur qu’en essayant d’arracher la mauvaise herbe, on arrache également le blé. Le jour de la moisson, Dieu lui-même séparera la mauvaise herbe qui sera brûlée, du blé qui sera mis au grenier.

IMMEMORIAL

Pour nous, ma sœur Délali et moi, et tous ceux qui lisent ceci, gardons les yeux ouverts sur ce qui nous motive réellement et faisons confiance à Dieu en toute choses ! Ne nous dit-il pas de chercher d’abord le Royaume des cieux et le reste nous sera donné par-dessus ? Ne nous-demande-t-il pas à quoi nous sert-il de chercher et d’amasser les biens de ce monde, nous qui ne savons d’ailleurs pas quand nous mourrons ? Chaque jour, soeurs et frères nous devons nous remettre entre ses mains, ouvrir notre esprit pour l’écouter, nous exerçant continuellement à la piété : la seule disposition qui facilite la communion et la communication avec Dieu.

Et lorsque, pour beaucoup d’entre ceux qui sont réellement tournés vers Dieu, mais qui soient engagés dans des religions, ordres, sectes, cercles, où se pratiquent « peut-être », des rites malsains et diaboliques, véritables vallées de l’ombre de la mort, qu’alors qu’ils soient sans crainte, que la houlette du vrai Dieu les conduise, et que sa protection soit sur eux. L’idée de ce billet ma soeur Délali, c’est que sur cette terre, nous n’éviterons le mal qu’en étant nous-mêmes intérieurement tournés vers Dieu. Ici règne le diable et c’est son rôle de nous tenter, de nous séduire. Si nous sommes fermes et attachés à Dieu, même dans le désert nous dirons au tentateur : « va de retro satanas ! »! Luc 10 ; 19.

Lovejoyce A. AMAVI

Publicités

14 réflexions sur “Sur les « SECTES »… et ce que j’en crois

  1. Marius dit :

    J’ai lu ce billet que je considère comme une réflexion et un apport à tous ceux qui sont tentés de s’enrôler dans des sectes. Je retiens que l’essentiel c’est Dieu et lui seul qui doit motiver nos choix. cependant, Dieu ne se révèle que dans la foi, et la foi vient de ce que l’on entend, et ce que l’on entend vient de la parole de Dieu. Et comment entendre si personne ne proclame, comment proclamer s’il n’ y a pas de messagers. Ce qui revient à dire, que L’Eglise seule dépositaire de la foi et de l’annonce de la parole de Dieu est le seul chemin véritable sans risque de se tromper. Et que je dis l’Eglise, je parle de celle de Jésus Christ, pas de dénomination.
    Mais aussi, cela ne veut pas dire que ceux qui ne sont pas en Eglise sont totalement voués à la mort , non, du tout, Dieu même nous rassure, s’ils n’ont pas entendu la parole, ils ne peuvent se convertir . Mais EN eux réside la conscience que Dieu a mise en chacun pour le guider en ce monde à défaut de trouver des gens qui lui annoncent la parole. MAis si j’ai l’Eglise, si j’ai la parole, que m’apportent les sectes, les ordres surtout s’il y a un soupçon de secret qui en le découvrant plus tard m’anéantirait ? Marius

  2. Merci Marius pour ta contribution. juste que je relève que de dire que l’Eglise est seule dépositaire de la foi et de l’annonce de la Parole de Dieu est une contre vérité. l’histoire de la sélection des textes de la Bible même te contredit. et il y a d’autres livres saints tout aussi valables que la Bible dont les Véda qui l’ont d’ailleurs beaucoup inspirée. C’est notre choix de croire en la parole révélée de la Bible et de bâtir notre foi sur elle. Cela ne nous autorise pas l’exclusion des autres procédés qui soutiennent la foi des autres. Dieu n’a pas cessé de parler à la fin d’Apocalypse 22. chaque jour il nous parle et se révèle, tout en restant identique et en ne changeant rien de sa nature. Moi je suis donc persuadé qu’il parle à beaucoup d’autres qui n’ont pas connu l’Eglise ou qui ne l’ont pas choisie. Nous pouvons donc, forts des bienfaits de notre religion ou de notre voie sacrée, tenter voire réussir à convertir les autres, mais ne les jugeons pas, ne les blâmons, et ne nous disons même pas qu’ils se trompent! Il ne nous appartient pas de juger. Dieu sait bien s’exprimer dans la diversité, et la nature et le monde nous l’enseignent!

    • Marius dit :

      On s’est peut être pas bien compris. Je ne dis pas que Dieu ne parle pas aux autres et même à ceux qui n’ont pas la foi. Non ! Je parle de la foi en Dieu. Le lieu par excellence où Dieu se révèle est avant tout l’Eglise . Quand je parle de l’Eglise je veux parler de cette institution basées sur les écrits. JE veux parler des trois religions monothéistes, qui parlent du Dieu révélé. C’est là que Dieu parle le plus, puisqu’il a déjà parlé et ses écrits sont toujours vivants pour l’homme. Mais quand on n’est pas dans cette logique de la foi, on peut connaître Dieu mais c’est plus difficile. On se fait une idée, on essaie d’analyser, de déterminer, etc. Or la foi c’est l’acceptation des choses que l’on espère, la démonstration de celle que l’on ne voit pas. Dieu parle de plusieurs façons mais comment savoir que c’est lui qui parle à travers les évènements, la nature, et le monde si on n’a pas d’abord connu comment il parle, qui il est, et comment il se révèle, comprendre le message qu’il veut délivrer ? Ce n’est que dans sa parole révélée d’abord. Et je suis sur que tu ne me contrediras pas sur ce point.

  3. Article très intéressant que j’ai lu avec avidité :-). Cependant, je me pose une question. Comment pouvez-vous défendre la Franc-maçonnerie sans la connaitre? Cela me parait un peu contradictoire. Personnellement je n’ai rien contre elle. Mais je n’irai pas la défendre parce que je n’en sais rien. Que se passe-t-il dans le secret des loges? Qu’en savons-nous? Peu de choses. La comparaison avec l’Eglise me parait aussi un peu bancale. Simplement parce que la pratique de la foi ne contient aucun aspect caché. L’Eglise n’est pas une société secrète.

    La référence faites aux apocryphes me semble un peu… incompréhensible :-). Tous les textes réligieux se réclammant de Jesus doivent-ils être intégrés aux écrits officiels? Non, à mon avis. A un moment donné, il a fallu faire un tri. Rien de plus normal.

    Maintenant, sur le fond, je crois que c’est un appel à la tolérance. Ce qui est très noble. Je fais remarquer que le fait que l’Eglise condamme la Franc-maçonnerie ne signifie pas qu’on doit brûler les frères maçons! Et Dieu sait que les maçons sont nombreux dans l’Eglise! La tolérance pour tous est de mise. Bien à vous 🙂

    • Cher ami, défendre la Franc-maçonnerie sans véritablement la connaître relève du même exercice que défendre l’Eglise sans véritablement la connaître. l’histoire de la Franc-maçonnerie est connue et même aujourd’hui, beaucoup d’éléments ‘maçonniques’ jadis cachés sont dévoilés dans des livres et sur Internet. Tout comme l’Eglise, on peut en savoir quelque chose sans en maîtriser les profondes motivations, lesquelles au fil du temps de toutes les façons deviennent des légendes. qui s’émeut aujourd’hui encore des bûchers pour hérétiques? le complot catholico-Romain qui s’en inquiète? nous fêtons Noël sans en connaître l’origine et bien d’autres choses.
      La comparaison avec l’Eglise n’est pas bancale! la seule différence entre l’Eglise et divers ordres liés à la croyance en un principe supérieur dont la Franc-maçonnerie, est l’absence d’une promesse telle, celle en la vie éternelle par exemple.La franc-maçonnerie propose un cheminement similaire à celui proposé par l’Eglise et d’ailleurs de tout temps les deux ont été opposées.
      Pourquoi la référence aux ‘apocryphes’ vous semble incompréhensible? quelles sont les motivations qui ont soutenu que certains écrits soient écartés et considérés comme mauvais? ce choix n’était-ce pas politique? dogmatique? faire un tri c’est bien! faire un tri orienté c’est de la manipulation.

      d’accord avec vous! ne brûlons personne, Dieu s’en chargera! 🙂
      Cordialement

      • Merci pour ta réponse!

        La différence entre l’Eglise et la Franc-maçonnerie est pourtant flagrante : le secret des rites. A mon humble avis, tu prends la défense d’une société qui est par essence secrète et dont tu ignores les pratiques. Comment est-ce possible? Les rites de l’Eglise sont connues de tous. Par contre, on ne sait rien sur ceux des frères maçons. Comment les défendre? Avec des articles sur internet? Sont-ils officiels? Je ne crois pas. Dans mon intervention, il ne s’agit pas de dire que l’Eglise est meilleure à la Franc-maçonnerie ou l’inverse. Il ne s’agit pas encore moins de comparer les histoires. Celle de l’Eglise n’est pas reluisante à bien d’égard. Mais au demeurant, chacun fait son choix, en son âme et conscience.

        Au passage, l’origine de Noel n’est pas un mystère pour un bon chrétien à mon avis. Oui c’est à l’origine une fête célébrant le Soleil. Les chrétiens en ont fait la commémoration de la naissance de Jesus, qu’ils considèrent comme la lumière du monde.

        Concernant, les apocryphes. Un tri est forcement orienté! Cela se fait sur un jugement de valeur. On ne peut pas mettre dans les textes chrétiens officiels tous les écrits traitant du sujet! Après Jesus, il y a eu beaucoup de courants avec chacun leur philosophie. Les évangiles canoniques correspondent à la pensée du courant dont dérivent les chrétiens actuels. Peut on faire cohabiter l’Evangile selon Jean et celui selon Judas? Impossible! On laisse cette tâche aux historiens et autres exégètes.

        Bien à toi 🙂

      • l’évangile selon Judas n’est pas celui de Judas Iscariote, celui-ci s’est pendu après avoir trahi Jésus.Judas était un nom commun comme Jésus d’ailleurs à l’époque.

      • Absolument! Tu as raison! J’avais pris Jean au hasard, j’aurais puis dire Luc ou Marc. En fait, je voulais juste préciser à quel point l’évangile de Judas, un texte gnostique, est éloigné des évangiles canoniques.

  4. je suis nationalité béninois mais je vie au togo je veux y être membre de la fraternité je suis pret pour tous pour garder les secret intime de la fraternité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s