Le Blog, la Couronne et l’Argent!

grand_A11244

Ce titre donne à ce billet un air de conte, une fable qui vous ferait évader, le temps de cette lecture. Après des articles trop « sérieux », oui bien-sûr je voudrais vous emmener dans une escapade plus légère. Mais je n’y peux rien ! J’ai perdu ce feeling léger qui me faisait rire tout le temps de tout, et de rien.

J’ai grandi ! Pour faire court !

J’avoue que de passer de jeune, à adulte a été un moment douloureux ! Avant, je voyais tout en opportunité. L’insouciance au cœur de mes pensées me permettait de voir la vie en couleurs. Tellement coloré dans mon imagination, je vivais des instants presque psychédéliques, j’avais peur de rien, honte de rien et j’avançais comme si j’avais toute la vie devant moi; et je faisais des erreurs sans m’en attrister.

Puis un jour, je suis sorti de ma bulle. J’ai contemplé les choses autour de moi et j’ai vu tout en blanc et noir. Le pavé mosaïque, disent les « Frères ». Depuis, je vois tout en responsabilité. Oui ce genre de vie où tout est carré, où tout doit être utile à quelque chose et non futile, où l’on se rend compte que la vie peut être courte, d’où l’idée forte et prégnante que son accomplissement est une nécessité. Comment bien accomplir sa vie, fera un jour, l’objet d’un autre article où je pourrais vous expliquer en long et en large, combien souvent l’accomplissement de notre vie est tout autre chose que ce que nous croyons, ce que nous enseignent les diktats du siècle présent.

Alors, le blog, la couronne et l’argent ! Ceci n’est pas une fable. C’est la réalité, celle de cette semaine dans ce petit coin d’Afrique qu’on appelle le Togo, terre de nos aïeux, enfin les aïeux qui se rappellent encore de nous.



10626535_821567967888068_2108746472556459005_n

 

Le BLOG :

Cette semaine Aphtal Cayamaga Cissé, bloggeur invétéré de son état et ses associés invitent toute la communauté togolaise de bloggeurs à un BlogCamp ces 4-5-6-7 Septembre 2014. Où ? à Togoville. Je reconnais ici avoir critiqué le choix du lieu : Togoville. A 69km de la ville de Lomé, ce site me paraissait éloigné pour un premier rendez-vous des bloggeurs. A mon sens, il fallait fédérer à Lomé, où se trouvent la plupart, avant d’envisager pour la 3è ou 4è édition aller se rencontrer plus loin. J’avais des doutes en plus sur la qualité de la connectivité internet, utile au succès de ce genre de rendez-vous.

Toutefois, si tels des Gustav Nachtigal, nous bloggeurs, allons à la conquête du Togo en allant signer un traité de protectorat avec Mlappa je ne sais pas combien de Togoville, ça a du sens. On profitera pour faire du tourisme, et je conseille aux organisateurs de prévoir une visite de la forêt sacrée (oops faudra prendre la pirogue) et une rencontre avec la Grande Prêtresse de ladite forêt, laquelle, selon ce que j’aurais appris, raconte formidablement bien l’histoire du Togo et celle du fameux traité de protectorat avec les Allemands. Elle tient l’histoire en question de sa mère qui la tenait de sa grand-mère et celle-ci de l’arrière grand-mère voire de l’aieule, toutes grandes prêtresses officiant en la forêt. Mystères et Révélations en perspective ! Je sais les bloggeurs friands de ce genre d’informations pour nourrir leurs blogs.

A vos marques…


Diademe argente C 17 aupanierdejaveline.com

La COURONNE :

Le raccourci des réseaux sociaux sur la qualité des élections Miss Togo Samedi dernier et la qualité des élections politiques au Togo, m’a fait sourire. C’est petit certes, mais c’est drôle ! Et ce ne sera pas l’élection au Patronat qui viendrait me démentir, celle, concédée il y a quelques années, à la Chambre de Commerce encore moins.

Bref au Togo, les élections vont et viennent avec chaque fois leur lot de revendications et de contestations. La vie d’une élection n’étant jamais un fleuve tranquille, nous togolais avons l’habitude de ces remous à la suite de nos élections. Les perdants, n’acceptant jamais leur défaite et les (toujours) gagnants qui ne font que difficilement la preuve de leur honnêteté. Quoiqu’il en soit, le Togo a élu Samedi, sa vingtième plus belle fille de l’année. Si la beauté est devenue, croyez mon goût en la matière, le dernier critère de sélection de ladite Miss, les incohérences de cette année soulèvent ici mon haut-le-cœur.

D’abord, laissez-moi féliciter le comité qui depuis 1994, affronte moult difficultés pour assurer chaque année ce grand événement qui est celui de Miss Togo. L’affaire n’est pas facile, quand on connaît les rouages des événements au pays, on peut imaginer combien la machine peut être difficilement maniable. Pourtant, sous la houlette de Monsieur Gaspar BAKA, lequel, peu importe les controverses, conduit d’une main ferme cet événement, avec l’appui indéfectible de M. Bernados KINVI Directeur Exécutif du Comité, et de Patrick Eklu Agbéko AMENDAH, devenu à force de volonté et d’engagement Monsieur Multi tâches du comité.

Ces gens, mesdames et messieurs, traversent le pays de long en large chaque année pour apporter la culture à nos populations (artistes divers, musiciens et humoristes). Ces gens, ont permis à nos sœurs de sortir de leurs réserves pour exprimer, valoriser et défendre leurs traditions et leurs individualités, avec en tête le challenge de remporter la mise finale, et de changer une existence des fois très banale. J’ai rencontré des Miss Togo qui m’ont séduit, dans le sens intellectuel du terme. Mes meilleures resteront Sandrine AGBOKPE et Edwige Madzé Grâce BADAKOU. C’est un choix que j’assume. Sandrine, pour son fort engagement pour la lutte contre le SIDA, qu’elle a porté avec son cœur et ses pommettes, Edwige, pour la fulgurance et la qualité de son parcours de Miss, qui aboutira en 2006 avec la Couronne de Miss Coupe du Monde.

miss

 

Sandrine Agbokpè                                     Edwige Badakou

20ans après, sachez-le, c’est une tranche de vie de notre nation qui s’est jouée sur ces podiums, avec les fortunes diverses que nous avons connues. C’est encore d’autres tranches de vies qui continueront à s’égrener avec ce concours, qui mérite d’être renouvelé et rénové, je ne nous voilerai pas la face. Ce n’est guère dans mes habitudes. C’est cet urgent besoin de reformatage du concours Miss Togo qui a scellé la dernière édition. Lorsque les contestations ont fusé de partout, permettant aux uns et aux autres de critiquer, les décors, le déroulement de la cérémonie, tout le corpus de l’événement, jusqu’à la cérémonie de remise de cadeaux, ce qu’il fallait en déduire, c’est qu’il est temps de refondre le projet entier, et d’en faire émerger quelque chose de plus fédérateur et de moderne. Les téléspectateurs de 1994 ont pris 20ans, entre temps beaucoup sont nés. Il faut maintenant adapter les sons de cloches aux nouvelles oreilles, et fournir un spectacle à hauteur des attentes. En 1994, tout le monde n’avait pas accès aux chaînes internationales ! Aujourd’hui rares sont ceux qui n’ont pas 5.000F pour payer la formule Access de Canal Plus Horizons.

Je n’en dirai pas plus. Regardez les incohérences et les malversations, des candidates, le niveau déplorable des filles qui viennent s’inscrire, et réinstallez un nouveau système d’exploitation. Excusez le langage informatique, je m’apprêtais à aller déjeuner avec un Geek en écrivant ce billet, du coup j’adapte mon vocabulaire.


4683466-6994920

L’Argent :

S’il est ici question d’argent, ce n’est pas celui qui nous manque à tous, celui dont on rêve, et que nous souhaitons  voir remplir nos poches, pour nous offrir un doux répit dans cette dure existence.

Il est question de celui qui semble fuir nos recettes d’Etat. Cette fuite présumée, ayant fait recette auprès de nos camarades de l’ANC en manque désolant de stratèges et de conseillers intelligents, notre ami Jean-Pierre FABRE a souffert l’exercice pour lui pénible, d’une Conférence de Presse, pour nous annoncer que le Président Faure était coupable (une fois de plus) de forfaiture et de crimes aggravés. Devrons-nous bientôt écrire FAUREfaiture ? Parce qu’à force l’orthographe pourrrait changer ? Mais non ! Sous la plume de Delali Attiopou, vous lirez une analyse correcte et convenable de cette question de fuite de capitaux. Elle fait la pédagogie utile, à l’endroit de nos leaders de l’ANC, de cette thématique, en rappelant fort bien, l’exercice derrière ce genre de rapport, la vérité de ces chiffres, et surtout la bonne lecture à en faire.

Comme je l’ai dit sur Twitter, lisez-vous-mêmes et comprenez pourquoi j’aime cette fille : 

Je n’ajouterai pas de commentaire supplémentaire, à cette excellente démonstration, sinon pour dire combien je peux être anéanti devant une aussi flagrante preuve d’incompétence et d’incurabilité de ces faux-prophètes de la politique togolaise, qui n’ont pas honte de jouer pareilles comédies devant le peuple.

Je suis anéanti, quand je pense à tous ceux qui mettent leur confiance en ces gens.

Mais vous me direz encore que je n’ai pas raison…

Donc je me tais.

A bientôt.

Publicités

Une réflexion sur “Le Blog, la Couronne et l’Argent!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s