Mythe : mensonge ou vérité

La définition des mots n’évolue pas toujours dans le bon sens. De vérité universelle éternelle le « mythe » est devenu un mensonge particulier dépassé; une information si invraisemblable qu’il ne faut en rien lui donner de l’importance.
Deux phrases par exemple qui disent aujourd’hui la même chose:

« le mythe de Jésus n’enlève en rien la vérité du Christ » et « Le mensonge de Jésus n’enlève en rien la vérité du Christ »

Jusque là on est d’accord n’est ce pas?

Or en vérité, il n’y a pas de mythe de Jésus. Sauf si en effet « mythe = mensonge ». Mais il existe depuis des millénaires un mythe du Christ; et dans plusieurs civilisations, sur plusieurs territoires, bien avant les inventions de l’église catholique romaine et du « christianisme ».

Des histoires extraordinaires, des fables et des « paraboles » servent les mythes. Ce sont des histoires qui présentent des vérités utiles à la compréhension de l’univers. Ces histoires peuvent s’accompagner de Rites et de Rituels qui ont surtout un rôle de déclenchement émotionnel.

Le mythe montre le chemin, le rituel qui l’accompagne souvent en accentue la prise de conscience par l’excitation des sens émotionnels, étant entendu que les émotions se passent au niveau de l’âme, seul vrai corps de l’être humain, christ en puissance capable de miracles.

Tous les peuples se sont rassemblés formés édifiés autours de croyances et de mythes. Puis un jour, un empire (romain) rassemble les éléments du mythe du Christ, le plus répandu sur terre dans toutes les cultures justement et en fait une vérité littérale indiscutable.

Pire, l’Empire devenu plus tard l’église romaine, interdit de croire que des histoires similaires avaient précédé celle qui a été crée de toutes pièces, fermant les yeux sur les ajustements à répétition qu’elle faisait pour continuer de s’adapter le plus possible..

C’est ainsi qu’elle a éloigné les hommes de la perception du Christ véritable, ce principe en nous, qui n’a rien à avoir avec Bethlehem, Nazareth ou même Jérusalem. Que Jésus ait existé ou non qu’est ce que ça fait ? Peut on se concentrer sur l’enseignement qu’on lui attribue?

Peut-on se dire que si en tant qu’homme il était habité par le divin, nous aussi nous le sommes? Peut-on essayer de voir en les caractères qui lui sont octroyés un exemple à suivre ? L’amour du prochain, qu’en est-il réellement dans nos fonctionnements au quotidien?

Les églises chrétiennes, pire celles qu’on appelle pompeusement « églises éveillées » sont des championnes lorsqu’il s’agit d’endormir les hommes, si profondément dans l’ignorance qu’ils sont manipulables à souhait.

Ces religions récentes qui se chamaillent chaque jour sur qui a le prophète le plus vrai? Qui montre le « seul » chemin vers Dieu et pas l’autre etc.. quand allez vous cesser de disperser les hommes et de les éloigner de la vraie quête intérieure?

Les gens répètent à l’envi :  » ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » en s’imaginant un menuisier hébreu assis dans leur cœur, et poutant refusent d’écouter leur voix intérieure leur intuition et courent après les pasteurs « puissamment oints »

Svp Arrêtez ça.

Bonsoir.
#Lovejoyce #Mercredi29Mai2019

Publié dans: Home

Une réflexion sur “Mythe : mensonge ou vérité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s