Le Salaud à l’Église

MV5BM2U1ZmRjMzgtNjI1ZS00ODQ5LTlkZGQtODE0ZWFlMzUwNGQ4XkEyXkFqcGdeQXVyMzU1OTcxMzc@._V1_SX1777_CR0,0,1777,999_AL_

Moi non. Mais celui qui suit…. hmmmm


Un salaud sentant sa mère s’approcher, fit venir son courage et s’apprêta pour l’Église sans témoins (de Jéhovah?). Bon j’arrête ici avant de vous ennuyer pour de bon. Au jeu des contorsions de textes et de mots, le Salaud lumineux est meilleur. Mondoblogueur averti, il manie la langue de Molière comme un dictateur africain manie le pouvoir: avec force et richesse, la force d’oser faire des galipettes avec, la richesse de nous emmener dans des univers totalement inattendus. Et justement c’est à la lecture de son dernier blog: un salaud à l’église, que je me suis mis à écrire ce billet. svp ne zappez pas!

Dans son blog, Salaud n’a pas été tendre avec mère l’Église.

« A l’Eglise, rien n’a changé, puisqu’on n’y a toujours pas revu Dieu, depuis que son fils, fâché de ne pas être mort sur un canapé mais sur un morceau de bois, ne nous a jamais pardonnés. » dit-il

Pourtant, ce ne sont pas les similitudes qui manquent entre le Salaud et l’Église. Je ne parle pas de l’amour certain de ces deux pour la bonne chère et les liqueurs alcoolisées. Je n’oserais pas. Et d’ailleurs le Salaud me répondrait qu’il préfère la bière et la bonne chair, qu’avant sa mise en bière qui arriverait fatalement comme pour nous tous, il ne tient pas à passer à côté des plaisirs de la vie, convaincu tout comme moi qu’à force d’irrévérences, l’enfer à lui sera pavé de ces positions effrontées (Ahem!) … contre l’Église. Mais pourtant, et c’est ce dont je voulais vous parler, l’Église partage avec le Salaud une définition très approximative au regard de l’histoire:

SALAUD: méprisable, moralement répugnant. « qui agit avec bonne conscience de manière immorale. » selon SARTRE.

Quand pour de sombres raisons, l’Église a décidé que les noirs et les indiens d’Amérique n’avaient pas d’âmes et donc a validé le massacre historique de ces populations, dont les sols regorgeaient de richesses tout à fait bonnes pour les coffres de Dieu, n’a-t-elle pas agi de façon moralement répugnante? Les salauds!

Quand ces pauvres enfants ont été abusés et sont toujours certainement en train d’être abusés par des prêtres catholiques et autres pasteurs écervelés, diseurs de bonne aventure qui pullulent dans les pays en voie de développement, l’église n’est-elle pas méprisable?

Parlant de l’Afrique, le Salaud lumineux est plus sévère encore. Disons qu’il maîtrise la « salaudomie » mieux que moi. Je vous arrête ce n’est rien de ce que vous pensez, d’ailleurs je ne connais rien des pratiques nocturnes et LITurgiques (liturgicles?) du Salaud Lumineux. J’ai pour lui une franche amitié qui ne risque pas d’être altérée. Il est lumineux et moi pauvre papillon la lumière m’attire. Que dit-il de l’Église en Afrique:

« L’église, cette affaire qui pend au nez de l’Afrique comme un égarement religieux sans précédent. Le continent africain est le territoire d’où monte le plus de prières vers le ciel ; et pourtant, des six continents de cette planète Terre, il est celui qui ne s’est jamais aussi mal porté. »

réaction d’une tata Africaine en route pour une veillée de prières:

ob_5db7e4_pho7kv


Voilà, il ne fait pas bon de parler mal de l’Église à quelques heures de la (re)naissance du fils de Dieu, de tous ces voeux pieux et souhaits qu’on distribue à tort et à travers, que le petit Jesus qui vient de naître bla bla bla, sans oublier les voeux de succès santé et de prospérité, que les nombreux chrétiens de minuit iront chercher aux prochains réveillons. Mais le salaud n’en a cure. il se laisse traîner à l’Église par ses parents et vient avec sa morgue et sa verve tranchantes, nous peindre une église qui n’a rien à avoir avec ce que l’on nous a toujours décrit depuis toujours. Le Salaud. Il n’ira pas au paradis, c’est certain.

C’est vrai qu’en inventant la « foi », l’Église a tué l’Esprit. Et alors? En renversant le sens du mythe christique, elle a poussé les hommes à nier leur âme et sa fonction divine de création. Vous voulez que je vous précise où les hommes ont le plus renié leurs âmes au nom de la foi? Vous ne voyez pas? Eh bien c’est dans les endroits où l’Église avait décidé plusieurs siècles auparavant, que ces gens n’avaient pas d’âmes, qu’on pouvait les exploiter sans répit: Afrique et Amérique Latine… Les Salauds!

Au plus lumineux d’entre eux, qui déclare en fin de son billet:

« Sinon, à bien y penser, au regard du nombre de cierges déjà brûlés à l’intention du très haut, s’il venait à exister, je pense que franchement, ce dernier n’attend plus grand chose de nous. Si Dieu existe, ça fait longtemps qu’il a quitté l’Afrique. »

Je l’invite à reconsidérer sa conclusion. Sauf s’il parle du dieu véritable, celui de nos âmes éternelles que nous avons sacrifiées sur l’autel de la « foi ».

En attendant, petite image de fin (faim).

WhatsApp Image 2019-12-19 at 18.59.36

 

À vous.

4 réflexions sur “Le Salaud à l’Église

  1. Belizem dit :

    À se demander qui déteint sur l’autre ! Horrible comme il dirait ! L’inquisition devenue un cours d’histoire aurait pu trouver en vous de sérieux clients. Hélas ! En attendant de taper sur la cousine de la mère Église, la mère des mosquées on va essayer de dribler l’ alcootest en prétendant que c’est le vin du seigneur qui malgré sa provenance n’a rien de noble. Il y’a 2000 un prestidigitateur s’amusait déjà à faire ça. Le Salaud ????

  2. adzimawhite dit :

    énorme ! énorme ! ici tout est accompli puisque l’article me réconcilie avec au moins un dieu. puisque je n’ai d’yeux que pour ce dieu de mots alignés dans du jus de cerveau « liturgiclé » !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s