Une lettre d’un père à Noël

Mon cher enfant,

Je t’écris cette lettre que tu liras peut-être un jour, avec un souvenir douloureux ou au mieux avec le soupir et le sourire de savoir que je l’ai écrite en pensant à toi. Quand pour des raisons qui ne sont aucunement de ta responsabilité, je t’ai privé de ma présence et de ma tendresse, dans des moments de grande ferveur familiale et d’affections renouvelées, il était important pour moi de te laisser cette lettre qui te dira combien ces moments ont été difficiles pour moi aussi, et combien je comptais sur ta naïveté d’enfant pour ne pas te soucier de cela, afin de pouvoir célébrer comme si de rien n’était. J’espère que c’est bien ce que tu as fait.

Mon enfant, toi qui vis loin de l’un de tes parents pour une raison ou une autre, toi l’enfant d’un couple séparé, divorcé, à qui tes parents adultes imposent une ambiance pas toujours réjouissante et qui dois faire en sorte d’être épanoui avec l’un puis avec l’autre, sans vraiment comprendre pourquoi c’est comme ça;

toi l’enfant dont l’un des parents n’est plus de ce monde et qui imagines combien ce monde où tu vis serait meilleur si maman ou si papa avait été là;

toi dont le père ou la mère est en voyage quelque part dans le monde, et qui malheureusement ne peut pas être là pour toi, t’offrir un cadeau, fêter avec toi, te donner un bonheur qui vaut plus qu’un jouet;

pire toi l’enfant qui n’a jamais connu son père ou sa mère parce que tu as été abandonné ou parce que tu es orphelin:

mon cher enfant, sache que l’amour qu’un parent a pour son enfant ne dépend pas des circonstances et même s’il fait ou ne fait pas exprès, peu importe ce qu’il dit ou ne dit pas, pour avoir souri en te prenant dans ses bras à ta naissance, avoir veillé à chacun de tes pas et gestes jusqu’à la séparation, pour avoir trouvé que tu es le plus bel enfant du monde juste parce que tu es le sien, pour les traits de ressemblances qui vous lient ensemble indéfiniment, pour tellement de raisons diverses, saches que tu es dans son coeur même si ce coeur bat loin du tien, ou même s’il ne bat plus.

L’amour d’un parent est indélébile. il partage le même sang que son enfant, une portion d’âme, un peu de sa vie.

C’est surtout cela l’esprit de noël.

La célébration d’une naissance, d’un foyer, dans la douce chaleur d’une étable pour dire combien l’argent compte peu lorsque l’amour est présent;

l’encens la myrrhe et l’or venus de loin pour dire que l’indigence n’est rien lorsque le coeur est bon;

un « père noel » qui s’active ardemment pour porter des cadeaux et des jouets à des enfants qui les découvriront à leur réveil et s’émerveilleront de les avoir, souriant à la vie en toute reconnaissance à la bonne étoile de Noël.

L’esprit de Noël c’est bien l’amour, rien que l’amour; et voilà pourquoi il faut se laisser porter par cet esprit et le partager avec tous ceux qui t’entourent: même si au fond de toi tu voudrais être avec ton papa et ta maman comme tout le monde, comme le petit Jésus, mais que tu ne peux pas pour toutes sortes de raisons. Gardes au coeur que son amour est là pour toi et qu’il te couvre de ses meilleures pensées qu’il soit près, loin, absent ou là-haut.


Quand tu liras cette lettre, j’espère que tu auras pardonné, oublié. J’espère que tu auras effacé ces absences douloureuses de ta mémoire et que tu n’auras gardé que les meilleurs instants de joie et de célébration.

J’espère que tu m’auras pardonné.

Un père (seul) à noël.

Une réflexion sur “Une lettre d’un père à Noël

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s