Méfiez-vous des apparences!

CxoDmFoWEAAmos6

Méfiez-vous des apparences, la guerre aura certainement lieu. Quelle guerre dites-vous? Mais la troisième guerre mondiale qui doit assurer la réélection de Donald Trump comme Président des États Unis d’Amérique, pardi. Parlant d’apparences, je ne veux en aucun cas m’exprimer sur des candidats à des élections présidentielles qui faisaient semblant d’hésiter tandis que leurs ouailles arpentaient les villages pour donner l’impression d’un désir profond d’un peuple qu’ils affament depuis bien trop longtemps. Sur ce sujet d’ailleurs, il y a tellement de complicités que les responsables sont partout dans cette classe politique. Petite parenthèse tropicale.

97acd128698994c1a180b17d3da04ac6

#UnHommeSimpleCommeMessi


Revenons à nos moutons!

Justement, chers amis Européens! N’y voyez aucun lien, aucun second degré! Je ne saurais être aussi impertinent. Quoique! La suite de ce billet nous dira un peu qu’ils ne sont pas loin de se laisser guider comme tels.

Depuis le 6 Juin 1944, que l’armée américaine a débarqué en Normandie pour régler une dette envers la France vieille à l’époque de 164 ans (Marquis de Lafayette – L‘Hermione 1780), elle s’est installée sur le toit du monde et s’est arrogée le rôle très humble de régulateur du monde. Ce que je disais dans un article précédent ici : lien.

Dès lors, toute la civilisation américaine s’est imposée au monde comme modèle incontournable, irréfutable. Le nouveau monde s’est imposé à l’ancien. Dans des accords qui ont créé une interdépendance absolue (Exemple : l’OTAN), l’Europe s’est laissée menée par le bout du nez, tant et si bien qu’on cite le refus de Jacques Chirac pour la Guerre du Golfe comme d’un événement historique, le discours enflammé de Dominique De Villepin reste un crime de Lèse-Majesté dans les annales des Nations Unies. Pourtant cela n’a pas empêché qu’on envahisse l’Irak ensuite qu’on décapite Saddam Hussein sur la base de faux rapports, que la présence indue de l’armée américaine débouche aujourd’hui sur le conflit en gestation.

10-things-you-may-not-know-about-the-marquis-de-lafayettes-featured-photo


Il y a un piège très mal caché.

Nous ne sommes pas dupes. Personne ne réagit vraiment, lorsque (soi-disant) des positions américaines en Irak sont attaquées, la zone verte pénétrée et une manifestation a lieu devant l’ambassade avec le nom et l’effigie de Qassem Soleimani général iranien qui sera abattu quelques jours après. Si l’on remonte plus loin, personne n’a réagi lorsque pour des raisons d’idéologie politique Donald Trump, aussitôt arrivé au pouvoir, déchire l’accord conclu par son prédécesseur et inflige à l’Iran des sanctions économiques insupportables.

Pourtant quel est le mot clé prononcé par tous en direction de l’Iran depuis la mort de Soleimani? Désescalade. Rires. Tout le monde dit à l’Iran de subir en silence et d’opérer une désescalade, mais rien aux USA. Au contraire, on présente le Général assassiné comme un criminel de guerre alors qu’on « deale » avec lui sur le sol de l’Irak depuis 2014. Alors en réponse à cet assassinat de leur général, et après des obsèques qui ont rassemblé des milliers de personnes, l’Iran a envoyé quelques missiles sur des bases américaines situées en Irak. Le lendemain, le Président des États-Unis annonce tranquillement qu’ils sont prêts à faire la paix avec l’Iran. Rien que ça. Et comme pour montrer sa bonne foi, il annonce l’air de rien, l’instauration de nouvelles sanctions économiques contre l’Iran. L’objectif est de les pousser à la faute après les avoir provoqués bien comme il faut.


La suite…

Il se pourrait bien que l’Iran ne supporte pas d’autres sanctions et ne laisse pas sans réactions l’odieux assassinat du général Qassem Soleimani. Trump attend juste la réaction qui serait l’alibi parfait pour faire sa guerre. Déjà un avion s’est écrasé ce mercredi matin avec plein de passagers dont 63 canadiens. On parle à mots couverts de « boule de feu » filmée fortuitement par un téléphone portable. S’il advenait que l’Iran réagisse, plus rien ne s’opposerait à une réaction des USA. Eux provoquent, mais leurs victimes doivent observer une « désescalade ». Mais lorsque les provoqués vont réagir ce sera inadmissible et une coalition occidentale, composée des USA et de leurs aliénés européens (oui le terme « alliés » est obsolète) vont débarquer, soumettre la région à leur diktat afin d’exploiter le pétrole qui justifie en vérité toute cette mascarade internationale.

La-guerre-d-Arabie-Saoudite-au-Yemen-est-une-affaire-de-petrole


Tous comptes faits…

Plus rien ne devrait nous étonner en vérité. Ce scénario est usagé, tellement exploité que tout le monde connaît ce tour de magie politico-impérialiste. Hier on faisait la guerre géopolitique de ressources, au nom de Dieu ou pour « civiliser » et sauver les peuples mécréants, aujourd’hui il ne s’agit ni plus ni moins que « d’instaurer la démocratie » et la liberté dans les pays qui n’ont rien demandé. Vous connaissez le « droit d’ingérence »? demandez à Mouammar Kadhafi, qui réprimant une rébellion armée alimentée par des mains obscures dans son pays, a vu des forces armées occidentales envahir le pays et a fini mort lapidé, au nom de ce droit d’ingérence, qui autorisait la France en l’occurrence à soutenir les rebelles et à livrer bataille contre l’armée régulière.

En même temps en Afrique francophone, si on y respire l’air ambiant c’est seulement grâce à la générosité de la France pays de la Déclaration universelle des Droits de l’homme…

À bientôt.

1982200742

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s