Du politiquement correct.

L’audace

Qu’est ce que l’audace? Ce sont certainement ces hommes politiques qui s’offusquent un peu trop ces derniers temps de la propagation de « fausses » nouvelles marquées du sceau de « théories du complot ». L’hôpital se moque de la charité et en ces temps de pandémie, la meilleure chose à faire c’est de se la jouer un peu plus « Low Profile ».

Je m’explique.

C’est à la corporation des hommes politiques, affublés de tous leurs publicitaires et conseillers en communication, sondeurs et analyseurs de données, véritables charlatans de l’information, que nous devons l’invention des pires théories et malversations de l’opinion dans le seul but de gagner des élections et de là le pouvoir. Du coup oui j’en fais partie, spécialiste de communication de mon état, nous avons la « sombre » habitude de trop dorer des images pour en orienter la perception. Ce n’est pas mercredi confessions alors revenons-en au fait : les hommes et les femmes politiques et les théories du complot.

Combien de fois n’ont-ils pas exagéré des propos pour des fins électoralistes? Combien de fois n’ont-ils pas manipulé des chiffres et des mots pour désorienter les perspectives des populations? Bref combien de fois n’ont-ils pas menti et ne mentent-ils encore? L’homo politicus est un alambiqueur de première; il mélange les populations sans cesse, se faisant passer pour beau alors qu’il ne l’est pas #MerciPhotoshop, ami vertueux de la population et détenteur d’un sens du sacrifice à faire pâlir Jésus-Christ sur la croix, mari aimant avec une famille noble sans soucis tout en ayant des cadavres plein les armoires et des maîtresses plein les dessous des bureaux etc. etc. Et je ne parle même pas de ceux dont les vices sont exécrables mais qu’on protège sans vergogne en suicidant en prison leurs complices. Pire je passe sous silence les vœux pieux empreints de fausse bonne moralité, qu’ils égrènent à satiété pour justifier les impérialismes et les captations des richesses qui ne leur appartiennent pas. Sur ce dernier point je pourrais même écrire plusieurs paragraphes.

Pères fondateurs

Bref, l’homme politique a inventé la « théorie du complot ». Lorsque ce n’est pas son adversaire qui fait preuve de mauvaise gouvernance et qu’il faut changer à tout prix sinon catastrophe, c’est lui qui a la meilleure solution miraculeuse pour tous les problèmes de la terre… quand en vérité son seul souhait est et demeure le pouvoir. Ils bavardent sur les médias et dans les meetings à base de mots complexes, de chiffres et de sondages, introduisent des éléments dits de langage pour que les journalistes-perroquets les répètent à l’envi, de sorte que l’esprit du citoyen ne retienne et ne réagisse qu’en rapport avec ceux-là.

Lorsque l’axe du mal défini par BUSH junior et répété par tous les états alliés s’est avéré l’axe du Pétrole; lorsque des organisations terroristes sont créées dans le plus grand des calmes comme n’importe quel organisme communautaire; lorsque des théories peu vérifiées servent le discours politique récurrent, ne sommes-nous pas dans les théories du complot?

En fait non. Et c’est là que les politiciens sont géniaux. Nous sommes dans le politiquement correct. Cette expression traduit une manipulation sans bornes mais on est parvenu à nous la faire avaler comme une sorte de certification d’acceptabilité; et avec elle toutes les couleuvres que nous avalons et qui font le lit des hommes et femmes politiques dans les chambres du pouvoir.

Et naquit internet

Alors un jour, Internet a donné la parole à n’importe quel quidam qui paie sa connexion. Ou pas! Tous ceux qui ne restaient pas dans les limites du politiquement correct avant, se sont trouvés un espace d’expression sans limites et surtout de large diffusion en dehors des cadres conventionnels et complices des médias mainstream. Ils ne se sont pas gênés. La main autrefois morte s’est montrée agile dans le partage de toutes les nouvelles, fausses ou vraies, bonnes ou mauvaises, avérées ou non. Et à mesure que de plus en plus d’informations étaient diffusées hors de la chape de plomb du  politiquement correct , les scandales naissaient parce que des informations diffusées sur le web s’avéraient vraies et de là, les populations ont perdu confiance en la parole politique habituelle. Le drame étant que ces mêmes outils de propagation de fake news pouvant également servir les desseins politiques, la censure ne fut que difficilement appliquée. Et avec l’argent que cela rapportait, en raison des connivences entre les milieux politiques et les milieux financiers, la guerre aux algorithmes ne fut jamais menée et ne le sera certainement pas.

Embourbés dans ce dilemme de Heinz, les politiques sont confus à souhait. Et même si quelques rares touchent du doigt le problème #MerciCatherine ….

…. il est très peu probable que l’on résorbe la question des théories du complot, parce qu’il faudra alors s’attaquer au principe majeur de la liberté d’expression et dépouiller les hommes et femmes politiques de leur meilleur outil de fonctionnement : la manipulation de l’information; encore appelé tout simplement : le mensonge.

Il faudra également que je me cherche une autre carrière. En attendant tant que le Pinocchio-Mode n’est pas activé, mettons nos beaux habits et politiquons et communiquons sans cesse!

Que veut le peuple? panem et circenses

Une réflexion sur “Du politiquement correct.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s