La tentation Zemmour

S’intéresse-t-on un peu à la politique française, parce que le français est notre langue de communication, ou juste qu’on s’intéresse aux questions politiques quelles qu’elles soient à travers le monde, qu’on a déjà entendu parler de monsieur Éric Zemmour. Qui est-ce? Je vous en propose ci-après une présentation; j’ai failli dire une ‘définition’ tellement le monsieur est un concept tout entier.

Éric Justin Léon Zemmour – peut-on faire plus ‘français’ que de porter trois prénoms français? – est un journaliste polémiste de 63 ans qui écume les médias français avec un discours de droite, souvent de droite extrême, de droite conservatrice au besoin. Ses prises de parole : polémiques contre l’immigration, ouvertement racistes, drapées d’histoire sélective, cuisinées à la sauce nationaliste identitaire, relayant sans gêne des thèses extrémistes comme celle du Grand remplacement etc. la liste des superlatifs de tout ce que réprouvent les valeurs humanistes et sociales qu’on peut attribuer à Éric Zemmour, peut être longue.

Grand admirateur de Napoléon dont il n’a pas que gardé le « Léon », Éric justifie l’injustifiable au nom d’une morale du passé qui autorisait comme pour l’empereur, les tentatives d’effacement des noirs de l’histoire. Ainsi se réjouit-il des victoires de l’équipe de France de football tout en fustigeant le nombre de noirs qui la compose, déniant de la sorte, la capacité d’être « français » à ceux-là qui se mouillent le maillot au nom de la France. Comme Napoléon, il trouve sans pudeur, que la France a un rôle « civilisateur » à jouer à travers le monde, rôle qui explique – petit haussement d’épaules pour lui – les différentes infractions à la paix des peuples dans lesquelles l’armée française se distingue notamment en Afrique.

Éric Justin Léon Zemmour, n’est pas que cet éditorialiste sans bornes qui bénéficie d’une tribune de grande écoute sur des médias d’information et  dont le rôle est de répéter tant et tant de fois des opinions nauséabondes au point de laisser croire aux publics soumis à ces répétitions que c’est la réalité, la vérité inextinguible; c’est aussi cet homme au patronyme berbère que les multiples prénoms français de souche n’ont pas suffi à couvrir, qui noie son profond souci d’identité personnelle dans l’excès d’accusations à tout va de l’immigration comme étant la source de tous les maux de la France; dans le zèle irrépressible  d’une défense des valeurs de la France à faire pâlir les français à la particule. Ce faisant, il est l’ami gênant des Le  Pen, Le Floch-Prigent et des De Villiers, et pour tous les autres qui portent des noms berbères comme lui voire arabophones et autres, il est la confusion sur pattes, et peu savent véritablement le situer.

C’est à la force du verbe qu’il a construit son personnage, avec une rhétorique de posture, articulée autour de chiffres, dates et données qui lui confèrent une forme de rationalisme qui fait croire à la vérité, sans forcément en être.  En écrivant des livres aux titres évocateurs pour servir une rectitude française aux relents passéistes lorsque l’on sait combien la France est de moins en moins cette grande nation des droits de l’homme qu’elle se raconte à elle-même : Mélancolie française (2010), du Suicide français (2014) ou encore de Destin français (2018) et récemment : La France n’a pas dit son dernier mot.

Que nous raconte Éric Zemmour, son être, son œuvre, ses dires? Le panache d’un drame : celui de la revanche tant de l’individu par rapport à lui-même, ses tares constitutives dont il ne peut se démettre; le drame d’une France qui n’a pas su établir la justice pour et avec ses enfants, une France qui n’a pas tant marqué l’histoire du sceau de l’honneur et du bien et qui aujourd’hui que se lèvent les voiles du colonialisme et du néo-colonialisme, doit faire face au tribunal du temps. Mais au lieu de se rassembler, s’accepter et se refonder, il (Éric Zemmour) et elle (la France), fouillent les combles de l’histoire pour en tripatouiller la lecture : généralisant l’esclavage pour minimiser l’impact de la traite négrière, surélevant un Napoléon pour en camoufler les échecs, sans compter toutes les accusations quotidiennes contre les français qui ne sont pas soi-disant de souche.

D’ailleurs les deux veulent se rencontrer : la France et Éric Zemmour, aux prochaines élections présidentielles. Tout le gotha politique s’émeut de ce rendez-vous, pronostiquant à satiété et se masturbant au nom d’une certaine vertu de cette rencontre. Les médias en font leurs choux gras, et Éric Zemmour toutes fourches levées s’exerce à loisir dans les combats du débat contradictoire qu’il adore faire. Aucune discussion n’est simple pour lui; il est capable de ramener l’histoire française, de Gaulle, Napoléon, l’islam, l’islamisme, le terrorisme et l’immigration quand il s’agit par exemple de débattre sur le pain au chocolat ou la chocolatine. D’ici à 2022 on va encore plus entendre parler de lui. Il fait des émules et son succès libère d’autres personnages de son genre, auxquels les médias déroulent le tapis rouge pour qu’à force de hargne et de péroraisons, ils portent des attaques sur une certaine catégorie de citoyens qui contribuent pourtant bien comme il faut, au tissu économique et social.

Tentation Zemmour ou Zemmour le tentateur? Zemmour le tentacule du suprématisme blanc décomplexé. Puissant débatteur, froid et cynique, intelligent et structuré; il a juste la faiblesse de croire qu’il est plus français que n’importe qui d’autre, avec pourtant un patronyme si peu français au final. Mais que dis-je? Son nom berbère n’est-il pas mieux entouré avec Éric, Justin Léon qu’avec Mohammed? Il interdira d’ailleurs ces prénoms arabes lorsqu’il sera président et quand on lui parle de son patronyme il a les yeux clignotants et le culot de répondre qu’en vérité il s’appelle Éric Olivier, Zemmour signifiant olivier en langue berbère.

Charmant.

3 réflexions sur “La tentation Zemmour

  1. camilletg dit :

    Éric Justin Léon Olivier Zemmour, le plus français des français « de souche » qui a peur que les noirs et les musulmans ne remplacent les français « de souche »…..🥳🥳🥳

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s