Le Quinquennat de la Jeunesse!

 705601-a-man-holds-a-placard-which-reads-i-am-charlie-to-pay-tribute-during-a-gathering-at-the-place-de-la-

JE SUIS CHARLIE

Nous autres blogueurs, nous nous prenons bien souvent pour des journalistes. De ce que sans faire exprès, ou même si, nous racontons nos vies, les vies des autres, les vies autour de nous, sans être des espèces de griots, ou même si! Des griots 2.0 quand même! C’est dans nos postures rédactionnelles, que nous nous croyons bien souvent journalistes, d’un journalisme libéré, intrépide voire imprudent. Alors nous nous sentons proches, des journalistes réels, vrais, lesquels souvent, sont aux prises avec des risques métiers, que nous pourrions partager. L’impertinence qui frise l’insolence, n’étant pas si loin de nos écrits.

L’actualité #CharlieHebdo de ces derniers jours ne nous en donne que raison.

Oui, nous bloggeurs, nous sommes tous un peu Charlie, co-acteurs de la liberté d’expression, des fois excessive, des fois excellente. Si l’attentat de Charlie Hebdo est le résultat de la combinaison malheureuse d’excès et d’intolérance, il n’est en rien excusable de ce que la vie humaine est la plus précieuse des richesses et il n’appartient à aucun homme, d’ôter la vie de l’autre pour aucune raison. La comédie humaine se mue bien trop souvent en scènes regrettables comme celles-là, et ce qui est bien plus déplorable, c’est la justification divine que nous en trouvons.

Pauvre Dieu, de ce qu’il est invoqué à tort pour justifier la bêtise humaine.

Mais ce n’est pas l’objet de ce billet.


2015_calendar

2015

C’est l’année de tous les possibles. Comme toutes les années d’ailleurs. Et nos vœux circonstanciels sont, comme à chaque fois,  si empreints d’optimisme béat, que la réalité nous échappe toujours. Je n’en ferai donc pas. Santé Prospérité Amour Richesse et blablabla ne sont qu’évocations hypocrites de gens qui n’assument pas leur impuissance à la gestion du lendemain. Qui peut dire son assurance d’une année de santé de prospérité, d’amour ou de richesse ? Personne ! Bah alors ?

Laissons chaque jour nous offrir son présent. Si malheur il y a, qu’on l’assume, si bonheur il y a, qu’on l’assume également. L’erreur serait pourtant que cela soit compris comme un appel à l’inaction. Je voudrais dès lors, vous inviter à croire que l’action, la seule qui nous soit permise face à l’ignorance de nos lendemains, c’est de rendre grâces pour toutes choses, afin que Dieu, le seul dispensateur de biens nous donne ce qu’il prévoit pour chacun, dans son omniscience parfaite.


tgpr 15

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES AU TOGO

En 2015, le Président de la République Togolaise, remettra son tablier au terme d’un second mandat. Il devra se représenter. Ou pas. En tout cas ! De ce que les débats interminables au sujet des réformes constitutionnelles, nous rabâchent les oreilles depuis un moment sur la rétroactivité ou non d’une loi sur la limitation du mandat présidentiel, il faut retenir que ces échéances seront décisives encore plus que d’habitude. A l’heure où je vous écris ces lignes, le flou sur la question des réformes est aussi dense que le brouillard de l’harmattan qui emplit le ciel de Lomé la capitale togolaise. Ce qui est néanmoins sûr, c’est que fatalement nous aurons des élections présidentielles cette année avec en lice :

Alberto Olympio qui se proclame déjà Président 2015

Jean-Pierre Fabre  candidat « unique » de l’opposition dont il est le leader « naturel »

Gerry Taama  candidat du NET sous réserve alors qu’a contrario il se positionne pour 2030.

Faure Gnassingbé qui ne s’est pas prononcé mais dont le parti vante déjà les atouts de « champion toutes catégories ».

D’autres sans doute voulant jouer avec quelques millions de francs CFA pour la campagne électorale. (Eric MC?)

L’objet de ce billet est de donner le sujet qui pour ma part , doit nécessairement faire autorité lors de cette campagne.

Et c’est la « Jeunesse ». Titre choisi donc à dessein : le quinquennat de la JeunesseRevue des options !


FAURE EST DÉSORMAIS OBLIGE

 faure_heureux

Au crédit du Président sortant, deux précédents mandats, portés sur la Réconciliation Nationale et une Politique de Grands Travaux. Des sujets essentiels dont les résultats sont, sommes toutes, éloquents.

La Jeunesse,  plus importante partie de la population Togolaise, n’a pas tant que ça bénéficié d’un traitement exceptionnel, lequel aurait normalement commencé par l’existence d’un Ministère PLEIN,  pour s’occuper uniquement et exclusivement de cette thématique. Je ne mettrai pas en demeure les initiatives telles que le PROVONAT,  le FAIEJ et j’en passe. Non pas du tout. Il faut juste avouer que dans un Ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, dirigé par la Directrice de Cabinet du Président, ce serait faux d’affirmer qu’il y ait eu concentration véritable et spécifique sur les thématiques de la jeunesse et une prise en compte régulière et assidue de leurs situations. Si la réconciliation est en bonne voie – sauf pour les éternels insatisfaits et excessifs-, que les grands travaux réalisés augurent d’un réveil économique qui peut en outre se baser sur une rigueur financière certaine ainsi que sur des réformes profondes de l’administration, il est temps aujourd’hui de construire un Togo pour cette Jeunesse en manque de repères et d’espoir.

Il faudra désormais poser la question de la Jeunesse, comme un chantier véritable, et inciter tous les acteurs et bonnes volontés à s’adonner totalement à la résolution de ces questions de plus en plus épineuses que sont : l’EDUCATION, la FORMATION et l’EMPLOI !

Le prochain quinquennat doit être celui de la Jeunesse togolaise, afin d’en régler profondément le souci et résorber le mal qui la ronge. Pour ce faire, le Président n’a de choix que de prendre des engagements plus forts concernant ce sujet et de lancer des programmes beaucoup plus ambitieux et réalistes, que porterait une personnalité forte et disponible, qui susciterait sans écueils l’adhésion totale de la Jeunesse Togolaise.

Il y a quelques mois j’aurais de suite pensé à Kako Nubukpo pour ce poste ! Mais là… je me réserve. Je dis ça, je ne dis rien. On en reparlera.


FABRE : L’HOMME AUX DEUX CŒURS

 Jean-Pierre-Fabre

Le cœur de Jean-Pierre Fabre semble battre à la fois pour et contre la Réforme Constitutionnelle. C’est désormais de notoriété publique. Il possède sans doute deux cœurs, l’un qui bat pour la mise en place d’une limitation de mandat, l’autre qui œuvre entièrement contre. Si la démocratie à la togolaise n’était pas aussi infectée de désirs nombrilistes, la question de la rétroactivité ne se poserait même pas. Voter la loi sans rétroactivité, c’est déjà voter la Loi, peu importe si elle profite à de futurs candidats, plus en situation dans 5, 10 ans et pas à ceux qui la votent aujourd’hui ; mais c’est aussi ouvrir une guerre de succession dans le camp du parti au pouvoir qui garantirait l’alternance de toutes les façons. #NéGnawoVaaMiaGbloin

Il semble juste que pour les politiciens Togolais, la Loi doit être taillée à chaque fois, pour ou contre quelqu’un. Et dans ces débats ou s’entredéchirent des intérêts subjectifs, l’intérêt supérieur de la Nation sombre, piétiné par ces ego qui n’ont de grandeur pas plus avancée que les bouts de nez de ces gens, tout aussi arc-boutés et accrochés à leurs places d’opposants « naturels ». chiche !

Le monsieur de Kodjoviakopé, Chef « naturel » donc de l’opposition, devra à un moment donné, tenir un discours de programme politique, en dehors des sempiternelles réclamations épuisées, qui sont le lot de ses prises de parole. Il devra faire l’effort [enfin] de parler à cette Jeunesse, qui espère l’alternance, non pour sourire d’avoir un nouveau président, mais pour que son quotidien à elle soit changé, et ses espoirs de vivre décemment dans son pays natal, ravivés.

Serait-ce trop demander ? Non ! Il ne s’agit pas de réclamer le pouvoir pour la forme. Il faut le réclamer pour l’utiliser à bon escient, et pour le prochain quinquennat, en faveur de la Jeunesse, si d’aventure il devient Président bien évidemment, après que son prédécesseur ait fait faire au pays un grand pas vers le développement. C’est bien d’ailleurs pour cela qu’on appelle ça « Pouvoir ». Donc Jean-Pi, si tu sais que tu ne peux pas, pardon laisse !


LE HOLD UP D’ALBERTO

Narcissisme-et-incongruite_ng_image_full 

Il y a quand même un qui semble avoir compris. Un peu ! Ou qui se cherche si bien des soutiens, qu’il va puiser dans le vivier de la Jeunesse. Habitués des réseaux sociaux, vous n’avez pas manqué de voir des photos de jeunes, devenus influents sur la web-sphère togolaise, avec le chantre du #Gamesu. J’aurais voulu vous donner un avis sur son projet pour la Jeunesse Togolaise mais j’ai beaucoup de mal à lire son livre : Je prends le parti des togolais. L’innovaconte1 bancal de la première partie du bouquin m’exaspère au plus haut point! Et je me suis laissé convaincre que de ne pas lire cette première partie m’enlèverait de comprendre réellement sa posture politique. J’ai la faiblesse de croire que son engagement politique a quelque chose à voir avec son histoire personnelle et les défis qu’il y a rencontrés!

Souhaitez-moi du courage et que je m’y remette.

Ainsi donc l’Informaticien-Politicien a décidé de s’accoquiner avec tous les jeunes « existant » sur les réseaux sociaux et les journalistes et autres jeunes avides de changement. Il est large, sourire toujours au point, il offre son bouquin en veux-tu en voilà, et prend des photos genre candidat-accessible, photos qui se retrouvent sur les pages Facebook et Twitter, commentées à souhait bien entendu. D’aucuns semblent même honorés de ces occasions et se vantent de s’être faits dédicacer le bouquin par Alberto himself !

Si l’intérêt que portent les jeunes Togolais à Alberto Olympio, peut n’être sans doute que l’attrait de la nouveauté, j’ose espérer que son projet pour la jeunesse est assez ambitieux et novateur, des fois où son fantasme de se voir élire Président en 2015, serait par enchantement réalité.

De toutes les façons je rassemblerai mon courage à deux mains, je lirai son bouquin jusqu’à la lie fin et je vous dirai ce qu’il en est.


ET GERRY CHANGEA D’OBJECTIF

 2011-12-gerry-taama2

Ce que j’aime chez mon ami Gerry Taama, c’est sans aucun doute son courage. C’est un Ex [??] officier des Forces Armées Togolaises, cela ne peut donc plus me surprendre. Disons tout de même, qu’il fait fort de rester dans les méandres politiques togolaises, après un échec aux législatives et des entrées et sorties retentissantes dans des alliances informes. La faiblesse de débutant? Bref!

S’il est bien le plus jeune leader de la classe politique togolaise, Président du NET (Nouvel Engagement Togolais), son engagement auprès de la jeunesse n’est pas si nette que ça au fond. J’ai déjà dit de lui qu’il est l’un des meilleurs contributeurs de la scène politique, même si visiblement son discours ne permet en rien de le positionner clairement, ni de susciter les adhésions populaires qui lui permettraient de grandir. Victime ou non d’un mauvais procès, c’est quand même lui le précurseur de la méthode Alberto : proche de la jeunesse, photo, parole ouverte, visite des électeurs à vélo, présence à des rencontres de jeunes pour jouer les intégrés etc. Il est candidat aux élections présidentielles de 2015, SOUS RESERVE de…. Nul ne sait encore.

A son dernier congrès où il fut désigné candidat pour 2015 , son objectif affirmé fut quand même dirigé en partie vers 2030, l’année où couleront le lait et le miel après que Faure Gnassingbé aurait mis en œuvre sa vision Togo 2030. Qui dit mieux ?

Faure Fait le Job et en 2030, Gerry Tamaa lui succède. N’y voyez aucune espèce de suspicion ou pire de confidence. Je ne suis dans le secret d’aucun dieu, encore moins un de Niamtougou. J’observe tout comme vous, et je bavarde de mon clavier.

A ce moment là, vous et moi de toutes façons ne serions plus si jeunes, et encore… si toujours présents!


 ERIC MC ?

 timthumb

Non ça va Merci! Adja Mofo woan wou nam ntoh²

A bientôt!


1: Un innovaconte est un conte de fée inventé pour transformer de la merde, en innovation du siècle! Copyright Kelly Adedziha

2: Ce ringard me tue (traduit du mina langue parlée au Togo)

Publicités

Le Silence des Aubergines

29822692_p

 

Le silence des aubergines c’est comme le silence des agneaux, mais en version végétarienne. Pas une trilogie mais un emporté trois pièces. Ce billet parle de silence et d’alimentation, mais avant, d’une année qui finit. Une année qui arrive, que nous célébrons, comme pour conjurer les mauvais sorts, les bilans de l’année qui s’en va n’étant pas toujours élogieux.

Silence, mangez des aubergines !


Byebye 2014.

 Bye-Bye-2014-Hello-2015-Wallpaper

On ne se rend véritablement compte de l’année qui s’écoule que lorsqu’elle arrive à sa fin. Entre bilans et résolutions, l’être humain se débat à ce moment-là, comme un diable, enfermé dans un décompte du temps qui n’est réellement de sa responsabilité, puisque ne sachant de toutes façons pas quand, ce décompte s’arrêtera, pour eux, ou même pour tout le monde. Ce temps, ce calendrier nous a été légué par l’histoire et les théories sont nombreuses. C’est d’ailleurs le propre des théories, de se multiplier.

Ainsi donc, entre nouvel an romain, chinois, juif, chrétien, musulman, Guin et que sais-je encore, il me semble que la nouvelle année véritable, devrait commencer à chacun de nos anniversaires. Comme ça au moins il n’est pas question de faire plusieurs bilans dans l’année n’est-ce pas ? Déjà j’en fais toujours deux : un la veille de mon anniversaire et l’autre la veille du nouvel an. Dites-vous donc, que si je devais respecter mes traditions, j’en ferais un en Septembre avec les Guins, et si en même temps je vivais à Guanxou (CHINE), bah ça me ferait un autre la veille du nouvel-an chinois.

Trop de bilans doivent bien tuer le bilan.

La réalité de cette année finissante, cette année administrative, appelons-la ainsi et soyons réalistes, est très loin des bilans extasiants que nous trouvons sur les statuts et profils divers. Faites un tour sur les réseaux sociaux, puisque c’est de cela qu’il s’agit. C’est à croire que dans ce monde, virtuel, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Bienvenue à Bisounours city !

Cette année 2014 qui tire sa révérence, comme d’ailleurs toutes celles qui l’ont précédée, a été riche en expériences et en rencontres. Pour tout le monde ! C’est le lot de chaque vie. A chacun d’en tirer les leçons qui s’imposent et de remercier grand-mère la Chance ou le Bon Dieu – c’est selon- pour les plaisirs obtenus, partagés ou assouvis en cachette !

Pour moi, elle fut riche en engagements divers, sur les plans professionnels, personnels, relationnels etc…

De tous mes engagements de 2014, celui que je retiens, est sans hésitation mon engagement pour le végétarisme. Parce qu’il marque un tournant dans ma vie et dans celle des autres. Désormais, pour inviter Lovejoyce il faut prévoir obligatoirement du poisson ou des œufs et si vous lisez ce billet après minuit de la nuit du 31 Décembre 2014 au 1er Janvier 2015, stop, ne prévoyez que des aubergines ou des champignons !


Végétalisme, le préquel !

 Vegangraphic

Si cette décision d’éviter de manger la viande a choqué beaucoup de gens autour de moi, ce qu’ils ignorent est que je suis moi-même le premier surpris par cette disposition que j’ai prise et que jusque-là je respecte sans le moindre effort, ni la moindre contrainte. C’est dans la Bible, précisément au Chapitre 1er du livre de la Genèse que je fus interloqué par le verset 29 :

« Et Dieu dit : Voici je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture. »

Le verset 30 confirmera la même disposition pour toutes les espèces d’animaux.

Cette injonction de la part de Dieu me fit méditer. Il avait créé tout un tas d’animaux, il nous en confia la responsabilité, nous donnant autorité et domination sur toutes ces créatures. Mais pour notre subsistance il fut précis : herbe, arbre, fruit, semence !

Mais encore !

Grande fut ma surprise lorsque quelques feuillets plus loin, au chapitre 9 et au verset 3 du même Livre de la Genèse Dieu, s’adressant à Noé et à ses fils sortant de l’Arche après le déluge, il leur dit :

 « Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture : je vous donne tout cela comme l’herbe verte ».

La question légitime sur laquelle je me mis alors à méditer fut alors de savoir, pourquoi Dieu a attendu après le déluge pour autoriser les hommes à manger de la viande ?  Pourquoi ? Et de me demander aussi pourquoi donc tous les gourous, les hommes spirituels, philosophes, grands-maîtres etc. sont pour la plupart végétariens – végétaliens ?

38791705

Si je dois avouer n’avoir aucune prétention à devenir gourou un jour, ma curiosité me recommanda d’essayer le régime végétarien et de voir les effets que cela aura sur moi. L’idée dans ma tête était qu’il y avait forcément une espèce de bénédiction à respecter cette injonction, d’autant plus que le déluge n’est intervenu qu’après que les hommes soient devenus forts et puissants au point de s’élever et de converser avec les esprits divins et les anges, d’où ils apprirent sortilèges, secrets et codes. Genèse Chapitre 6. Ils en eurent malheureusement mauvais usage et se rendirent coupables de péché et répandirent le mal sur terre. L’Éternel résolut alors de tous les exterminer en ne laissant que Noé sa famille et un couple de chaque animal qu’il a créé. Si donc dès la sortie de l’arche, la nouvelle disposition fut de manger de la viande, j’en conclus que c’était pour nous atténuer spirituellement d’où le fait que nombre de spiritualistes sont végétaliens, sans d’ailleurs être chrétiens liseurs de bibles pour autant.

Serait-ce si néfaste si j’arrêtais moi aussi à consommer de la viande ? je décidai que non. On me parla de carences en protéines et de troubles de mémoires et d’affaiblissement, il y a quelques années, à ma première tentative de migration vers le végétarisme, je me suis laissé convaincre par ces menaces. Cette fois non !

C’est donc ainsi que depuis presque six mois je n’ai ni désiré, ni goûté encore moins mangé, de viande ou quelque chose d’apparent. Je ne m’en porte que bien, sur le plan moral, physique et intellectuel. Je vous conseille d’essayer. Végétarien je suis donc devenu et dès le 1er Janvier 2015, je deviendrai officiellement végétalien, en proscrivant, œufs, lait, poissons, et tous leurs dérivés et dérivables, pour ne m’attacher strictement qu’à la règle de Genèse 1 ; 29.

Aubergines et Champignons : Here come the hotstepper !!


Silence On tourne…en rond

 SponsoredSilence-Icon-300x300

C’est absolument vrai ! On tourne en rond. La vacuité de nos réclamations n’a d’égale misère que celle de la bouse impropre de ce monde, dans laquelle, chaque jour un peu plus, sans faire exprès, nous nous embourbons allègrement.

En effet, à trop parler, tant à l’intérieur de nous qu’à l’extérieur, nous nous enlisons dans les sables mouvants de la vie, et nous nous encrassons dans ce monde corrompu jusqu’au-delà de la moelle.

Le monde actuel est fait de bruits, parfois incohérents. Pollution sonore à en devenir sourd. Des engins, aux machines, des femmes aux hommes en passant par les enfants, nous émettons un tel vacarme qu’il est non seulement difficile de se faire entendre mais quasiment impossible de s’entendre soi-même. Et pourtant on s’étonne de l’absence de résultats pour presque tout, malgré tout le bruit qu’on ait pu faire autour, en réclamations aussi bien qu’en justifications.

bruit2

La communication est mon métier et je peux surprendre avec ces propos. Et pourtant, la raison du silence est toujours la meilleure. Le silence en soi, le silence autour de soi, afin que la paix soit !

Nos pensées et récriminations intérieures, nos pensées futiles et inutiles, celles qui souvent, encombrent notre être, sont un vacarme assourdissant qui empêche Dieu de nous parler. Pour certains, voire la plupart, Dieu est obligé d’attendre nos sommeils, profonds, pour s’adresser à nous, en rêves et en songes.

Mais à ceux qui pratiquent le silence et la méditation, l’accès à la parole et à l’enseignement de Dieu est automatique sinon directe.

C’est dans le silence et le sang-froid, face à toute forme d’oppression, toute espèce de pression, qu’elles soient morales, financières, physiques, sociales, politiques, culturelles, intellectuelles… que sera notre force. Esaïe 30 ; 15-16. Le silence et le calme sont reposants pour notre être. Ils nous mettent en bonnes conditions de réception et apaisent notre âme. Et nous ne le savons que trop bien. Pourtant nous sommes prompts à la réaction, à la réclamation, à la révolte contre tout, quand bien-même l’évidence que nous ne pourrions rien y changer est flagrante. Nous nous plaignons de nos situations en estimant qu’à ces instants précis il ne saurait être de la sorte, que le changement c’est maintenant.

Pourtant c’est Dieu qui sait mieux que nous, que ce travail formidablement rémunéré que nous escomptons et réclamons à cor et à cri par exemple, est loin d’être ce qu’il nous faut.

Il me souvient pour la petite histoire et comme nous sommes dans la période des fêtes qu’il y a environ 4ans je souhaitais offrir un grand véhicule électrique à ma fille, je la voulais dedans au volant, elle-même sous la supervision de quelqu’un bien évidemment. Les règlements que j’attendais ne sont intervenus qu’à fin janvier me laissant penaud et révolté avec les poupées que j’ai dû finalement me résoudre à acheter. Je récriminais tant contre Dieu et envers tout que je ne me suis juste pas posé la question d’abord simple de savoir où manipulerait-elle ce véhicule vu la configuration de la maison où elle habite, ensuite l’autre question sur ce qu’il adviendrait si jamais elle roule un jour vers l’escalier à un moment où sa nounou manquerait de vigilance dans sa surveillance ? C’est ainsi que nous regardons à nos désirs immédiats, à nos penchants pas toujours des plus sains, à notre envie de posséder, plutôt que de regarder celui qui a autorité sur toute éternité et qui pèse les cœurs et sonde les âmes.


Très chers, il est de ces situations nombreuses d’ailleurs, qui nous échappent parce que nous n’avons ni la maîtrise du temps ni celle des circonstances. Si nous ne croyons pas en Dieu, disons juste que la vie, la nature, ou même la chance, s’organisent toujours à notre place pour nous offrir ce que nous désirons en temps opportun. Notre envie de possession et de contrôle sur nos destinées sont de telles forces qu’elles nous obnubilent souvent, au point de perdre de vue l’essentiel. Cet ordonnancement précis qui est celui du monde qui nous entoure, présuppose en lui-même une régulation et une loi immuables. Que nous est-il demandé à nous, êtres humains, à qui à l’évidence tout est donné gratuitement, sinon d’obéir aux dispositions naturelles des choses.

Avant nous mangions les fruits en leurs saisons, aujourd’hui nous trafiquons les choses pour en manger quand il n’est pas temps et comme on veut par excès de maitrise et de pouvoir sans nous demander pourquoi Dieu a régulé le mûrissement de ces fruits de la sorte.

Avant nous prenions le temps de grandir. Aujourd’hui, mus par la compétition constante, nous courrons plus vite que le temps, pour faire et gagner plus vite que quiconque, alors que la sagesse qui régit toute possession nous échappe.

Avant nous faisions « un » avec la nature en respectant les saisons, la terre, l’environnement… aujourd’hui nous trafiquons les choses pour dompter les saisons, exploiter la terre au-delà de ce qui est permis, créer des espèces inconnues à coups de manipulations génétiques, de chirurgies esthétiques etc.

Prendre le temps de la contemplation et celui d’un silence à l’écoute active. C’est de cette façon que nous recevrions les indications précises pour agir en conséquence. C’est mon autre résolution en ce début d’année. Pratiquer le silence, plus le silence au fond de moi car il est le plus décisif. La maîtrise de nos voix intérieures induit celle des paroles qui sortent de nos bouches. Parler peu, à propos, regarder contempler, méditer, devenir fou de Dieu au point de le questionner au tréfonds de moi sans cesse. Lire, observer, attendre, attendre ce bonheur que nous espérons sans bien le structurer et au final le laisser chaque fois s’échapper.

Attendre que Dieu comble nos cœurs de ce qui est le plus utile pour nos vies. La course à l’acquisition de la nouveauté est une course interminable où nous sommes et resterons les perdants. Il y aura toujours un génie pour inventer le must have, toujours un excellent publicitaire pour nous convaincre que de ne pas posséder le dernier I-phone fait de nous les plus malheureux de la terre. Je ne parle pas de ces arnaqueurs qui distillent les technologies à compte-gouttes, pour vieillir ce qu’ils nous ont déjà vendu, afin de nous vendre la même chose juste avec un léger ingrédient en plus et des bords arrondis.

Silence ! le monde est un tumulte permanent parce qu’il a perdu de vue l’essentiel : le chemin du retour à l’éternité. L’attraction terrestre est comme du plomb à nos pieds et nous garde prisonniers depuis la prévarication du premier homme. Faisons silence face à tous ces bruits autour de nous et concentrons-nous à retrouver le circuit qui nous ramène au-dessus de ces futilités. Le bruit intérieur de notre chair, qui est insatiable et constamment insatisfaite est assourdissant et empêche la voix de Dieu qui veut nous guider. Silence

D’ailleurs, nous pourrions parler longtemps du silence mais au final, à force d’en parler, nous romprions le silence .

 muted-smiley

Motus bouchus cousus…

6865017_orig

Le Chemin de DAMAS

Je crois en Dieu le Père le Fils et le Saint-Esprit ! Je crois en ses anges, ses divinités, ses djinns, ses avatars et les diverses formes d’expression de son existence! Ça c’est moi ! Et beaucoup peuvent être du même avis ! De toutes les façons sur les questions de Dieu, nul ne fait l’unanimité !

338889e3


Je suis né et j’ai grandi, catholique ! Ce n’était pas mon choix mais je le suis resté! Parce que, tellement habitué à cette forme de célébration, je suis plus à l’aise d’aller directement à un culte catholique qu’à un autre. M’étant affranchi en grandissant, de ces concepts religieux, il peut ainsi m’arriver de partager le culte protestant, musulman, hindou, vaudou etc… Il m’arrive même souvent de voir trop de proximités entre ces différents concepts de Dieu et j’avoue que je m’amuse à les trouver !

rs1

Si je parle aujourd’hui de Dieu et de Religion c’est sans doute à cause du quatrième Tweet Up 228 qui a inscrit comme thème : RELIGION & RESEAUX SOCIAUX ! Les discussions ont surtout démontré une gêne générale des participants à exposer leur relation avec Dieu et/ou la religion, du fait que cela était définitivement du domaine privé.

D’aucuns pensent que ceux qui twittent ou écrivent des statuts sur Facebook à profusion sur la religion, ont beaucoup plus, un réel besoin de se prouver à eux-mêmes qu’ils croient à Dieu ! C’est peut-être vrai ! Il y a également ceux qui se construisent un profil de croyant, pour, croyant duper les autres, se dupent eux-mêmes finalement.


Pour ma part je pense que partager un tweet ou un statut sur Dieu, la foi ou même la religion, sans faire de prosélytisme, pourrait être d’utilité publique. Il nous faut savoir bien-sûr, que nous ne devrions pas avoir honte d’afficher notre foi, parce que la reconnaissance que nous devons à Dieu pour notre existence et autant de bénédictions autour de nous, vaut nécessairement d’être exprimée, au bénéfice d’autres qui ignorent ce fait, et en témoignage de ces dons gratuits dont nous sommes les dépositaires.

Certains attendent la situation particulière, exceptionnelle pour sortir de leur mutisme et exprimer tout haut, sur ces extensions de nos vies que sont les réseaux sociaux, combien ils sont reconnaissants envers Dieu. La vie de chaque jour ayant bien-sûr peu d’intérêt, elle ne mérite pas reconnaissance à Dieu outre la prière du matin. Pourtant on peut s’égosiller et s’évertuer à poster de nouvelles photos, à s’indigner de ceci ou cela sans que cela ne résolve la moindre situation, on peut faire les mêmes types de blagues apurées et déshydratées, on peut parler des autres et relayer des sujets drôles, sexuels, violents, mondains, à satiété !

Dans le désert de notre vie où nous sommes plus préoccupés de futilités que d’utilités, nous sommes aveugles de ne pas nous attacher aux choses essentielles. Pourtant c’est souvent de ce désert, que nous connaissons tous notre chemin de Damas, qui nous mène à Dieu, qui nous guérit alors de notre aveuglement !

Conversion_de_Paul_01


J’avoue que les dissensions entre religions sont suffisamment matière à pousser à la modération religieuse sur les espaces publics ! Quand dans son ou sa TL (TimeLine pour Facebook et TweetList pour Twitter) le protestant peut s’offusquer des gloires et louanges à la Vierge Marie, Le Catholique se scandaliser des propagandes islamistes, les autres trouver ceci ou cela incorrect , il peut être donc préférable d’opter pour une certaine retenue. Je dirai néanmoins, et cela sans offenser quiconque, que ceux qui souvent sont gonflés de ce que les autres n’arrêtent pas d’exprimer leur relation avec Dieu, devraient davantage se concentrer à renforcer la leur.

Notre aspiration vers Dieu est naturelle ! Elle est intrinsèque à notre être ! Nous nous posons des questions existentielles forcément, que seule la Notion de Dieu explique et justifie. Le mouvement de la vie autour de nous est preuve suffisamment débordante pour nous convaincre de l’existence de cette forte énergie suprême, qui a préséance sur tout et en tout, et qui à n’en point douter, communique avec nous !

Sans donner de quitus aux illuminés qui peuvent encombrer nos TL, de posts automatiquement générés ou créés pour juste faire genre, je ne me tromperais pas en avançant que plus la relation avec Dieu est régulière et constante, c’est lui-même qui nous inspire certains partages, convaincu Lui, omniscient, que quelqu’un à ce moment précis, peut tirer profit de ce que nous publierons.

sharing is caring


Si Dieu est si immense qu’on ne peut le circonscrire ni en un bâtiment (église, mosquée, temple…), ni en une seule idéologie (religion, secte, mouvement…), Il est absolument impossible, chers amis de le circonscrire en un culte privé et discret. Ce dernier est fondamentalement édifiant certes, mais il n’édifie que ceux qui le font. Chercher à édifier les autres sur la Foi et sur Dieu, c’est participer activement à une paix sociale, de ce que les vrais sentiments de Dieu sont porteurs d’harmonie, de cohésion et de paix.

Un vrai serviteur de Dieu, quel que soit son choix de religion ou de culte, est tolérant par rapport au choix de l’autre sans le partager. Parce que Dieu inscrit dans son cœur des valeurs universelles et transcendantes qui lui font garder pieds sur terre, même si sa tête est dans les nuages !

De nous jours de toutes les façons, la religion a trop besoin des réseaux sociaux:

Notinmyname

Namasté – Shalom – Salamaleikoum – Que la paix soit avec vous !

Massa & Meriba

600_173450_vignette_eyademapere-faure

Je suis né sous Eyadema Gnassingbé ! À mes 25 ans Faure Gnassingbé devint président. A la suite de son Père. Si des situations de ce genre et d’autres similaires, ou toutes celles qui en découlent, peuvent être assez frustrantes et soulever des haut-le-cœur, elles ne suffisent pas toujours à justifier le désordre populiste et les débordements de haine et de colère.

Pourquoi ? Je vous le dirai dans les lignes qui suivent.


Il y a quelques jours, la révolte des populations burkinabé contre la modification de l’article 37 de leur Constitution, a débouché, sur l’éviction du désormais Ex-Président Blaise Compaoré. A la suite d’un cafouillage qui reste d’ailleurs à dissiper, ils s’y attèlent !

7143236-10950969

Vous savez, l’expansion des réseaux sociaux a fondamentalement bouleversé certaines fonctions : celles de journalistes, de commentateurs politiques et d’experts en tous genre, bien suffisamment. Je dis ça, j’en fais évidemment partie et je ne m’en cache pas. Il est donc usuel de nos jours, d’assister à différentes prises de positions qui enchantent la « liberté d’expression » sans forcément aboutir sur une bonne et juste appréciation des choses. Chacun ayant la parole et cherchant à se construire un profil séduisant, on s’adonne à des postures qui frisent la gymnastique contorsionniste! Mais non, on ne s’attardera pas sur ces inventeurs d’images publiques qui défient les experts en gestion d’image ! Chapeau les artistes !

C’est donc ainsi que beaucoup ont ignoré (exprès ?) le véritable rôle joué par l’armée dans le départ de Blaise Compaoré en s’épanchant uniquement sur une certaine vertu de la révolte populaire.

10544376-866219540066789-7103661311310958019-n

J’ai dénoncé à l’époque, (enfin y a deux semaines), les violences et les saccages, les casses et les destructions de biens publics et privés, les pillages et les incendies ! Mal m’en prit !

Des profils que je croyais pourtant bien avisés, ont laissé toute jugeote, pour encourager ces débordements nocifs au nom du ras-le-bol et de la persévérante « démocratie ». Persévérante oui elle l’est, pour continuer à porter les idéaux des populations malgré tout ce qui se fait en son nom.

Ces profils s’en sont ensuite pris à moi, parce que je ne participais pas à l’euphorie générale et que j’étais là à « casser l’ambiance » en appelant au calme et à une prise en compte plus responsable de la situation.

Avais-je raison ? Oui et non !


Oui parce que ces destructions créent à n’en point douter des drames individuels et collectifs qui ne seront jamais résolus ou presque, et que nous devrions penser à agir comme des êtres humains dotés de pensée et de réflexion et de sens de la responsabilité.

DSC_0453

Non parce que bien-sûr, quand les peuples souffrent et contestent une situation depuis assez longtemps, on peut comprendre leur insurrection qui n’est souvent que la juste rétribution face à l’immobilisme et à l’oppression.


Cet immobilisme-là semble d’ailleurs exister dans plusieurs pays d’Afrique, dont le Togo ! On n’est donc pas surpris par les différents appels, ouverts ou déguisés, des uns et des autres à une réplication de la révolte burkinabé au Togo. Mais une fois encore je dis NON !

J’accepte de passer pour celui qui est malade, qui a vendu son âme et qui s’oppose au changement, si mon combat est de dire haut et comme bon me semble, que la violence n’est solution à rien. Je fustige cet immobilisme qui bloque l’ascenseur social dans notre pays et qui nous a longtemps sacrifiés à l’autel du parti unique et d’une politique inique qui ne laisse de chances qu’à une minorité. Mais je suis pour une solution négociée. Je dénonce donc tout appel au trouble de l’ordre public, fut-ce-t-il pour réclamer une juste modification de la Constitution et une honnête limitation des mandats présidentiels.

La démocratie réelle que nous appelons de nos vœux nous impose le respect des choix partisans et l’acceptation des différences.


Croyez-le ou non, puisque vous vous laissez si facilement embourber par vos propres convictions et perceptions, il y a au moins 40% de la population Togolaise qui soutient le président Faure GNASSINGBE et j’en fais partie. Tournez les différents résultats des élections passées dans tous les sens, avec ou sans fraude, 40% est un chiffre juste. Et ils n’ont pas à craindre l’exclusion et la chasse à l’homme aux matins d’une alternance politique. Il faut donc intégrer la paix et le calme dans nos propos, accepter l’histoire de notre pays et inclure tous les togolais dans nos choix politiques. Cela est valable pour chaque camp! Par ailleurs, j’estime néanmoins,que n’étant pas dans un royaume, toute succession héréditaire à la tête du pays est à proscrire même si aucun trait de la Constitution n’empêche le fils d’un ancien président de briguer la magistrature suprême ! D’ailleurs il y en a un qui nous a légué ses fils, neveux et gendre dont on a que faire en réalité.

Burkina-le-dialogue-progresse_ng_image_full

Revenant au Président Faure, ses résultats sont d’une telle éloquence et l’offre adverse d’une telle médiocrité, que je préfère de loin lui renouveler mon vote que de risquer une alternance improductive. Ceux qui exigent cette alternance « obligatoire » pensent-ils au peuple réellement, où se positionnent-ils aussi pour accéder aux responsabilités juste dans le but de s’assurer des lendemains meilleurs ? Pourquoi peinent-ils tant à s’entendre si les intérêts particuliers ne sont pas en jeu ?


Notre conception de la politique est devenue si empestée de mauvais choix, que la fonction de Chef d’Etat est galvaudée, méprisée.

1607035_1012714172087640_2998681735946759963_n


Les opposants dénonciateurs systématiques se cherchent un chef, un candidat, tandis qu’en face, celui que vous accusez de tout et que vous affublez de tous les noms d’oiseau, fait amende honorable pour tout le poids que représente son nom, son histoire, sa famille politique controversée à raison, et s’exécute chaque jour dans une gouvernance axée sur les réformes et le redressement économique à fort impact social.

On dira ce qu’on voudra de lui, mais son travail en dix ans impose le respect. Et s’il doit passer le tablier et les insignes de sa charge à quelqu’un, que l’on se rassure véritablement que celui-là soit capable d’en assumer les responsabilités et de conduire le pays dans cette marche inexorable vers l’émergence qu’il a entamée. Et comme on cherche en vain du côté de l’opposition sans trouver que des aventuriers et des candidats peu scrupuleux et pas rassembleurs, fermons les yeux sur nos passés douloureux tout en les gardant en mémoire pour les éviter désormais, et focalisons nous sur notre avenir en construction.


Le jeu politique est d’une telle complexité que nos cerveaux réduits à 140 caractères ne peuvent toujours appréhender. Il nous faut garder à l’esprit pourtant que si nous distillons des incitations à la violence et des appels à la destruction, cédant à l’euphorie générale ou pour nous conformer à l’ambiance qui prévaut, nous induisons ceux qui nous lisent en erreur. Ceux qui sont à l’étranger et qui jouissent d’un mode de vie différent sont les plus prompts à dénoncer, insulter, inciter, mais seuls ceux qui sont dans le pays seront directement et le plus comptables des dégâts et des pertes.

Vous avez encouragé l’Egypte la Tunisie, la Libye, la Syrie et récemment le Burkina, hier le Tchad ! Que dites-vous de ces cas aujourd’hui où ces populations que vous avez poussées à la destruction sont face à leurs vies et à l’utile redressement de leurs Etats ! La Libye est divisée, la Syrie compte chaque jour des morts, le Burkina cherche désespérément un Chef Etat et des calculs n’intégrant pas les populations se font, le pays se partage entre quelques-uns : Zida, la société dite civile et l’opposition, tandis que les employés de l’Hôtel Azalaï, saccagé sont au chômage face à leurs familles !

000_Par8017848


 

Et vous ? Oui vous tous de par le monde, commentateurs et défenseurs des libertés de salon, ceux qui prestes à s’indigner et absents à affronter les vraies réalités, vous tous manipulateurs des consciences, qui aux noms vertueux de la Démocratie, de la liberté d’expression et autres étendards prestigieux, êtes là à promouvoir le refus des solutions consensuelles et à encourager la révolte? Oui que faites-vous à part garder votre train de vie quotidien, sans le moindre remords?

Lorsque vous répandez vos doux venins, sachez que cela prend du temps de renaître des cendres des incendies! La non-violence est un concept difficile certes, mais qui avec Martin Luther King Jr et Mahatma Gandhi a fait ses preuves! De grâce, désormais, cherchez l’inspiration là où elle est profitable à tous! 

Cordialement !

Massa &Meriba. Exode 17 ;7.

L’avis d’Abel

Le titre de ce billet je me dois d’abord de l’expliquer! Abel, est un personnage biblique, tué par son frère Caïn. Son nom signifie souffle, vapeur, existence précaire! Ce qui décrit si bien la réalité de cette opinion que je m’en vais vous partager. L’objectif du titre étant surtout  de rimer avec « La vie d’Adèle ».

Non je n’ai pas regardé « La Vie d’Adèle » ! Non pas parce que ce fut annoncé par le Grand Journal et le Petit Journal ce Mardi 07 Octobre, et que parce que nous sommes en Afrique on nous a diffusé « Kick Ass 2 » à la place, mais parce que de toutes les façons je ne l’aurais pas regardé ! D’ailleurs, ils savent bien pourquoi ils ne l’ont pas diffusé ce film, pour les publics Africains.


Mais alors qu’est-ce que c’est que ce film?

La Vie d’Adèle : Chapitres 1 et 2, souvent désigné simplement sous le titre La Vie d’Adèle, est une comédie dramatique belgohispanofrançaise écrite, produite et réalisée par Abdellatif Kechiche, sortie en 2013. (Source Wikipédia)

21035935_20130903173858999

Voici le synopsis de ce film que je me refuse de voir et je vous dirai pourquoi dans les prochaines lignes :

« Âgée de dix-sept ans, la jeune Adèle croit que forcément une fille doit rencontrer des garçons et rêve du grand amour. Elle se laisse brièvement séduire par Thomas, un élève de Terminale et met rapidement fin à cette liaison. Elle croise alors Emma, une jeune femme aux cheveux bleus, c’est le coup de foudre. C’est cette rencontre là qui bouleverse totalement sa vie. Emma hante chaque nuit ses rêves et ses désirs les plus intimes. Adèle et Emma se rencontrent à nouveau fortuitement, se découvrent, s’aiment follement, vivent ensemble. Mais Emma est une artiste peintre pleine d’ambition, évoluant dans un milieu cultivé et intellectuel, Adèle tient la maison, fait la cuisine, se contente d’exercer son métier d’institutrice et d’aimer Emma. L’écart se creuse, Adèle se sent seule, déplacée, complexée, elle a une courte aventure avec un collègue, Emma l’apprend, jette Adèle hors de sa vie. Emma se reconstruira, Adèle souffrira l’enfer, incapable d’oublier ce premier amour. »

Dans le synopsis ci-dessus donc, vous verrez en gras les éléments choquants, en tout cas pour ma modeste personne, qui font que ce film est pour ma part très peu recommandable. L’homosexualité, ayant franchi les limites de la Nature et de la Morale, arrive depuis quelques années et dans plusieurs pays du globe, à franchir les limites du droit et de la loi. Sous couvert de liberté et d’égalité, les sociétés sont forcées par des manifestants et leurs défenseurs, à admettre et autoriser des pratiques et déviances sexuelles qui sont pour faire court : physiquement complexes et naturellement improductives.

Si je peux admettre qu’effectivement l’homosexualité n’est pas récente et que l’histoire humaine regorge d’exemples de son existence, je voudrais ici dénoncer les méthodes insidieuses pour nous la faire admettre, souvent à notre insu !

135397

image du film La vie d’Adèle (#SMH)

Comme ce film, qui fait l’éloge de l’homosexualité, dénonçant jusqu’aux fondements même de la race humaine, les médias, tous autant qu’ils sont, ont désormais adopté cette tendance à glisser des comportements répréhensibles dans leurs émissions. Ils donnent une vision de la société qui n’est pas fondée sur la morale et le Bien pour des raisons d’intérêt ! C’est ainsi que dans les années 50-60 fumer à la télé et dans les films était presque obligatoire, les producteurs de tabac étant derrière, à la manœuvre. Aujourd’hui, les lobbies GAY, non seulement imposent des homosexuels comme animateurs et présentateurs, et ceux-ci font la propagande constante de cette forme de sexualité, laquelle est inacceptable au regard de la loi naturelle des choses, mais également, dans tous les films, séries, clips, chansons, sur tous les plateaux télé et radios, il y a forcément un homosexuel qui ne s’en cache pas… au nom de la liberté et de l’égalité.


Avons-nous remarqué que quelques années auparavant on pouvait distinguer juste aux tenues vestimentaires les prostituées des femmes correctes et les homosexuels des hétéro, mais qu’aujourd’hui cette distinction est impossible ? NON ! Parce que les médias nous ont vendu cela comme la normalité. Cela a commencé par les appels à la tolérance à l’acceptation de la différence, les discours contre l’homophobie, ensuite il y a eu les appels à l’égalité et aujourd’hui à la légalisation de ces comportements contre nature. Bientôt, si ce n’est pas déjà le cas, on exigera un alignement à ces nouvelles donnes avant toute coopération (entre les états) ou collaboration (entre individus et entreprises), une sorte de  caution gay ! Ci-après une infographie qui désigne les Etats condamnant l’homosexualité comme « criminels ».

infographique-met_homosexualite_v2


Je peux admettre le droit à la différence, aller ainsi jusqu’à me dire que cela ne me regarde en rien qu’un homme puisse désirer sexuellement un autre homme. Nous sommes libres de faire nos choix de vie et c’est en cela que nous disposons du Libre Arbitre ! Mais pourquoi ne nous épargnons-nous pas les espaces médiatiques pour continuer à éduquer convenablement nos enfants, en restant fondamentalement attachés à ce qui est bien ? Pourquoi prendre l’étendard de la liberté de parole et permettre à des gens mal intentionnés de dévoyer la conscience de nos semblables ? En écrivant ce billet, je fus interpellé sur Twitter par le sujet du jour de l’émission Priorité Santé de RFI : La Masturbation ! A la fin de l’émission, et donc des tweets tout au long, je fus consterné de constater que le message final est que  « la masturbation ce n’est pas mauvais, au contraire c’est bien pour la sexualité : ne fumez pas, Masturbez-vous ! »

Les médias ne disent pas toujours ouvertement : ceci est bien ! Faites comme ceci ! Souvent, ils font la promotion déguisée de nombreux actes et comportements que la Morale réprouve ! A force de répétition et d’encensement ces comportements en deviennent La Nouvelle Réalité voire malheureusement la Nouvelle morale. Et ce, sans crier gare ! C’est un jeu à la fois, perfide, insoupçonné, insidieux, que néfaste. De plus la banalisation par les médias aujourd’hui des comportements jadis réprouvés, est une forme d’autorisation et de permis à tout faire. preuve en est de la banalisation de la violence par les médias qui aboutit à une nette négligence des choses essentielles! #BringBackOurGirls

10334362_10152306336205379_2139066472885668203_n

Avec toutes ces télé-réalités, ces émissions complètement bidonnés pour passer des messages précis de promotion des « inacceptables » (homosexualité, prostitution, drogue), quand bien même personne ne nous oblige à faire comme c’est dit, du  seul fait d’être envahi par ces images, ces concepts, ces messages, il nous arrive très facilement à considérer tout cela comme étant tant dans le paysage naturel des choses que l’admettre demande juste un tout petit pas. De plus nous avons gracieusement les arguments pour nous convaincre et nous justifier de cela ensuite !


78053101_o

Plus un mensonge est répété plusieurs fois et sur une certaine durée, plus il a de chances de se muer en vérité !

Et parce que l’habitude est une seconde nature, il suffit de créer l’habitude pour créer la nature !

En réalité la faute n’est pas tant aux médias, qu’aux hommes eux-mêmes qui s’éloignent chaque jour d’une certaine idée du « bien », la seule en vrai qui vaille la peine d’être recherchée.

L’alcool, le tabac, la drogue, la prostitution, l’homosexualité… et bientôt la pédophilie ? Wait and See

 non-mariage-homo

La Pantomime des Bleus

 marianne24 copie

Les donneurs de leçons ne sont pas les bons faiseurs. Beaucoup sont à l’aise de dire aux autres, ce qu’il faut faire tout en se dispensant eux-mêmes de la même discipline. Il faut croire que la paille dans l’œil de l’autre est toujours nettement plus visible que la poutre dans leur propre œil. Je n’aurai, Dieu merci, pas besoin de vous dire toutes les leçons que la France donne aux pays Africains dans presque tous les domaines. J’éviterai aussi de dénoncer comment leurs concepts propres à eux, nous ont été imposés comme modèles en Afrique à travers la colonisation, celle-ci n’étant d’ailleurs pas aussi dramatique que l’illustre Shoah dont on en parle tellement chaque fois que cela devient ridicule. Remarque, dès que vous critiquez ce crime par excellence, vous êtes taxés de tout, accusés de tout, condamnés de tout. Mea maxima culpa, bande d’ignares, vous qui suivez aveuglément ce mouvement pro-juif, qui ne produit in fine, que de la détestation légitime. Au concours des malheurs de l’histoire, croyez-moi le nègre l’emporte.

Mais bon ce n’est guère l’objet de mon irruption matinale sur vos écrans d’ordinateurs, de tablettes et de smartphones!


Je me suis retenu de tomber dans le jeu de Trierweiller à la sortie de son « livre » ! Merci pour ce Moment! Encore faut-il se demander si on doit se permettre d’appeler cela « un livre ». J’avais juste émis un tweet, alors symptomatique de ma réaction immédiate, donc non contenue :

La polémique normale qui a suivi la sortie de ce livre étant compréhensible, il faut pourtant être juste pour dire que la cabale des libraires contre ce livre ne devrait pas être adressée contre l’auteure de ce livre mais plutôt contre ceux qui viennent l’acheter. Croyez-moi j’aurais 20 euros que j’achèterais d’autres livres dans une librairie française. Mais ça c’est moi ! J’estime qu’il m’est plus préférable de nourrir mon esprit de réflexions sérieuses, sur des sujets sérieux, que de lire des cancans d’une bonne femme victime de ses propres turpitudes.

D’ailleurs les journalistes auraient lu ce, Ahem, « livre » à ma place, et en aurait diffusé les bonnes feuilles. Re-Ahem !

Si je reviens sur cette affaire ce matin, c’est l’information d’une relation amoureuse entre deux anciens ministres virés du gouvernement Valls (Arnaud Montebourg et Aurélie Filippeti), brocardée sur Paris-Match qui m’a sorti de mes gonds.

atlantico.fr_paris_match_montebourg_filippetti_0

Ils sont sérieux en France ? Ils ont fumé du cannabis ? Y aurait-il des pets hallucinogènes qui embaumeraient la France ?

Non mais que se passe-t-il ?

N’ont-ils tant rien à faire, que les politiques, les journalistes, les analystes divers et la population embarquée, s’embourbent dans ces débats inutiles, futiles, vides et sans intérêt ? Je me suis marré sur les escapades en scooter du Président dans un article précédent. Il a été suivi par Nicolas Sarkozy qui, répondant à un scooter par un scooter, a montré lui combien il était fidèle à sa femme ! Chiche!

1544182-carla-et-nicolas-sarkozy-deux-amoureux-950x0-2

Mais après, « la sortie littéraire » de Valérie Trierweiller et la couverture de Paris-Match de Montebourg et Fillipeti, me font poser une question importante aux dirigeants africains francophones :

Messieurs, allez-vous continuer à prendre vos ordres de Paris ?

N’est-il pas temps de dénoncer ce lien nuisible en décriant cette évidente perte de moralité qui caractérise la politique française ?

Je ne parle pas encore de Thomas Thévenoud (ancien ministre viré après 9 jours d’activités) qui ne paie pas ses impôts, son loyer, ses amendes, parce qu’atteint, tenez-vous bien de « phobie administrative ». Non je ne vous rappelle ni les vices de Dominique Strauss-Kahn, les dénis pathétiques de Jérôme Cahuzac, ni ce sombre individu nommé Aquilino Morelle (ancien conseiller de Hollande), qui ce matin, évoque un drame africain auquel la France est liée, selon Paul KAGAME, pour justifier son limogeage de l’Elysée, victime lui aussi de ses propres bassesses! Non je vous en dispense!

Newly-named French junior minister for Foreign Trade, Tourism and French Nationals Abroad Thevenoud arrives at the Elysee Palace in Paris

Mais sérieusement, jusqu’à quand allons-nous regarder vers la France comme modèle, si celle-ci en apporte chaque jour les contradictions ? C’est cela le modèle que Jacques Attali défend à travers la Francophonie ? Au Togo on a failli nous envoyer un ambassadeur « voleur » de vin ! Souvenez-vous de l’ambassadeur sous Sarkozy qui mettait des photos à la Justin Bieber sur ses comptes sociaux !


Ce matin je ne vous retiens pas longtemps! Juste qu’il m’a semblé utile de vous parler de mon émoi face à cette France dont la croissance recule –allez-y comprendre- qui cherche à nous imposer son besoin de stabilité économique par l’entremise des ignobles APE, sur fond d’exploitation économique de l’espace francophone, conceptualisée par Jacques Attali.

Je crois que nos dirigeants (pas aussi nobles que cela admettons-le aussi), sont en droit aujourd’hui de dire à la France d’arrêter ses « conneries » et s’activer aussitôt à renforcer l’autonomie qui est la leur. Je sais que cela leur sera difficile parce que comme on dit chez moi : « podo lé gbin gbo ; égbin tchan lé podo gbo » [le ventre est lié aux fesses, les fesses aussi sont liées au ventre] ; ceci pour dire en fait, que la relation filiale entre la classe politique française et celle francophone, résulte d’un rapport équilibré tel que cela existe entre l’estomac et l’anus.

Vous comprenez donc pourquoi on y trouve d’avantage de « trous d’uc », que des champions de vertus. Oui ce matin je me lâche ! Cela suffit !

Indignez-vous ! Indignons-nous!#StephaneHesselVoice

Chaos1

Moi, inconnu de citoyen Togolais, je n’ai plus aucun respect pour cette classe politique française, qui démontre chaque jour son incompétence et son immoralité ! Sans doute, il y a parmi eux, des personnalités plus vertueuses, mais si ce sont ceux-là, ces malotrus qui foulent au pied la bonne morale qui émergent, c’est la juste preuve de l’inconséquence de ces hommes et femmes politiques vertueux, incapables de faire triompher la vraie morale. Si la médiocrité prend autant et toujours désormais, le pas sur la vertu, comment espérerions-nous régler les problèmes de notre siècle ?

Je suis devenu végétarien pour espérer élever mon âme, je vous en parlerai une autre fois. Je ne suis pas loin de devenir un ermite et m’éloigner des inconstances du siècle présent, à la recherche d’une paix intérieure que je crois mériter.

Et l’autre Barack OBAMA qui entre en guerre contre l’Etat islamique qu’il soutenait avant contre Bachar El Assad en Syrie.

Vous avez dit inconstance ? Servez-vous !

Mon petit édito de ce matin !

Cordialement !

De la lumière vers la lumière

Merci pour ce moment

merci copie

Le blogCamp228 est désormais passé dans l’histoire. Ce premier rendez-vous de la blogosphère togolaise, a eu lieu ce week-end à Togoville. Après avoir échoué à gagner de la bonne compagnie en covoiturage sur les 69km de route, c’est tout seul, que je suis finalement parti vers 10h30 ce samedi. Je me suis arrêté à Dékon SatanaKpédji pour acheter un LecteurMP3-TransmetteurFM afin de mettre en boucle mes deux chansons du moment : « Adonaï » de Sarkodie & Castro, et « Je réussirai » de Dieudonné. Frissons et Prières sur le trajet.

Enfin jusqu’à ce que la réalité m’interpelle !


Imaginez-moi en train de crier seul dans ma voiture : « Baba Godeee, Baba you be too mucheeee, Ba Ba Baba Godeeee… »

castro_sark_bigx

Et enchaîner de suite avec : « Chemin tracé, je marcherai, j’avancerai, je réussirai, et les gens verront et s’étonneront, ils diront voilà Dieudonné qui foooonnnce… ».

894012_619899418057143_1497948082_o

Oui ce n’est pas franchement sexy, mais j’assume. Il y a de ces chansons qui vous touchent tellement l’âme qu’on a l’impression que c’est tout écrit pour vous. Sarkodie Merci ! Castro depuis ta planque je te dis chapeau ! A mon nouvel ami Dieudonné, sache que Dieu t’a fermé les yeux pour nous voir, mais il t’a donné un cœur pour le voir Lui. Ne lâche pas sa main.


C’est donc ainsi que je suis entré dans la ville d’Aného pour me rendre aussitôt compte que le Réseau Togocel n’y fonctionnait pas. Ce pour quoi d’ailleurs ils sont leader! Mais alors comment rester connectés au monde, nous bloggeurs ? je me suis encouragé moi-même à penser que ce ne serait pas le cas à Togoville. Esquivant tant que possible les multiples nids de poule de l’asphalte abandonnée ainsi depuis Mathusalem, je m’engageai sur la piste rurale menant à Glidji, Badougbé puis Togoville.

Mal me prit !

il faut croire qu’il n’y a pas autant de richesses à sortir de ces zones rurales parce qu’en lieu et place de piste, ce fut un parcours « awalé » qu’il y avait, plus de trous que de véritable piste. Toute la voiture tremblait à environ 4,5 sur l’échelle de Richter, dans un tel nuage de poussière, que parti avec une voiture gris-métallisée, ce sera avec une autre, ‘ocre-argilisée’ que je retournerai à Lomé plus tard.

DSC_5944

J’ai poursuivi mon chemin, envers et contre tout, refluant sans cesse l’envie de rebrousser chemin, lorsqu’à mon grand dam, je dus appuyer sur mon frein devant un cercueil qu’on sortait d’un bus de 15 places. Badougbé célébrait les funérailles de quelqu’un. J’ai alors compris pourquoi aux abords du village, les gens me faisaient tant de signes de m’arrêter pour les prendre à bord de ma voiture où je tremblais tout seul, sans compagnie, le covoiturage ayant échoué, me laissant dans un solovoiturage qui en disait long sur l’état de ma côte de popularité et de l’intérêt que me portent désormais les bloggeuses togolaises.

Sinon rien de grave!

Me voilà donc, obligé de laisser passer le cortège funèbre, les hommes et femmes en pagne. Les premiers les yeux hagards, tous mobilisés autour du disparu, laissaient flotter jusqu’au-delà de mes vitres fermées, une malsaine odeur de Sodabi, dont les effluves empestaient tout l’environnement. Il y avait tellement d’alcool dans l’air que vous faisiez craquer une allumette, vous obtenez de suite un « pogrom » ! Celui de Badougbé.

Un ange passa, assommé par l’atmosphère sodabiturique.

Arrivé à togoville, je pus rejoindre le groupe, au Centre Catholique Saint-Augustin, grâce à un jeune homme qui me dit être un guide local, et avec lequel je m’empressai de planifier la visite à la Grande Prêtresse de la Forêt Sacrée de Togoville.

Après les salutations d’usage, j’appris aussitôt que Marthe FARE avait des allergies. Rapide revue des symptômes d’Ebola effectué pour me rassurer, je pris part à la fin des discussions sur le thème « Blogging et journalisme ». Ensuite au déjeuner. Devenu apprenti végétarien, je me contentai d’une assiette de couscous sans sauce.

Et la malchance me conseilla d’aller m’asseoir en face de Marthe.


House of Marthe: Saison excessive!!


house of marthe copie

Je ne peux pas vous dire d’où la discussion a commencé pour aboutir sur ce sujet : une histoire d’amour de l’auteure de « Rivales » qui fera sans doute l’objet d’un prochain roman. Je vous donne le titre en mille : le Mythomane et la Sirène des bas-fonds ! je garde pour moi les détails croustillants et les révélations faites par mon amie journaliste-bloggeuse-Ecrivaine allergique. Sachez juste que quand une auteure vous raconte une histoire, c’est avec les détails, les péripéties les descriptions aussi romancés que possible.

Pauvre de moi, je ne distinguai pas du tout la réalité de l’irréel, quoique Vence, Aphtal et Elolo, aient attesté de la véracité des propos, l’enjôlement et la scénarisation de comment elle me l’a raconté me laisse encore dubitatif, mais bon Dieu pas sur ma faim. J’en ai eu dix mille fois plus que je n’en demandais. L’histoire m’est sortie par le nez, par les pores, et stoïquement elle ne se laissait guère décontenancer par mes allusions et mes piques verbales. Elle avait l’histoire sur le cœur, dans la main et les mots pour nous l’enjoliver lui venaient aisément. N’étions nous pas partis à la rencontre de gens qui partagent leurs sentiments sur des blogs ? Nous voici servis !


Skinny or not skinny that is the question!

BsRACr5CUAAX0pn

Pour le pygophile assumé que je suis, la question ne se pose plus. C’est Not Skinny. Mon frère William Lenoir, Elolo (il est gros en mina ndlr) à l’état civil est plus adepte à compenser les manques d’embonpoint des demoiselles.

Pour moi, ça c’était avant. Avec l’âge on comprend certains besoins de confort que ne peuvent comprendre les jeunes. Mais je ne dis pas ça pour jeter l’anathème sur les skinnyphiles, NON! L’ayant été une bonne partie de mon existence et sachant combien cela peut être doux, je ne me permettrais pas un tel sacrilège ! Mais il y a doux dans doux.

Bref, c’est ainsi que Lenoir a poursuivi tout le BlogCamp durant, la frèle Mariéta jusqu’à l’intégrer dans son groupe de discussions voire plus si affinités il y eut!! 🙂

eloloskinny

On apprendra tard le soir que la demoiselle n’a jamais cédé à ses avances depuis le temps, qu’il a fini par se résoudre à rester son simple ami, guettant comme une hyène la moindre faille de l’ingénue. Celle-ci se fera remarquer au camp par un caractère bien affirmé, et une grande gueule qui fait les bons juristes et les bons communicants. Je sens qu’elle apprécie à leur juste mesure,  les risques liés à la fréquentation de Elolo, skinnyphile reputé, en tout cas beaucoup mieux que Saint Kokou et Gauthier Klinvi qui ne se doutent même pas un peu de jusqu’où la skinnyphilie de William Lenoir peut atteindre des sommets, et ne se demandent même pas pourquoi ils sont skinny et employés à la Panoramique Créative. Je dis ça, mais je ne dis rien. Photos très contractuelles!

love the skinnies


La visite politique de Gerry Taama

A Cesar ce qui est à Cesar ! A Gerry d’avoir été l’un des tout premiers à parler publiquement de blogging au Togo. Mais le monsieur, nous le connaissons sous divers angles : militaire, écrivain, libraire-éditeur, tour-opérateur et politicien. Il semble que sa visite du Samedi, à Togoville, à la rencontre de ses dignes héritiers promoteurs de blog, était plus empreinte de politique que de blogging. C’est toujours un plaisir de rencontrer ce jeune homme qui ne cache rien de tous ses  talents dans différents domaines. Il a découragé plus de la moitié du blogCamp à rendre visite à la Grande Prêtresse, puis a demandé à prendre une photo avec le groupe. Beaucoup allaient du « bonjour Président » à « Merci Président ». Vous me connaissez ? J’ai aussitôt réclamé qu’on dise Président du NET pour que les choses soient claires. A lui de me répondre qu’en 2025, à la veille de notre « Singapourescence » ce sera Président tout court. Le message est passé ! Et tombé dans les oreilles de ses futurs opposants en 2025.

Je dis ça, je dis toujours rien.

10492394_739228059485499_7354491317989644970_n


Gustav Liebe Nachtigal 

Non vous n’existez pas sur l’espace web togolais sans connaître Liebe BAT. C’est impossible. Un indice, c’est lui qui chaque fois qu’il est à Lomé se plaint publiquement de la 3G de notre ‘Leader’ de la téléphonie Mobile et se balade incognito en short à l’affut de toute bière fraîche.

En bon sponsor du BlogCamp228, il est venu à la fin, cueillir les remerciements des participants et des organisateurs et se faire aimer (une fois de plus) en offrant une bouteille de vin. Il est arrivé en une SUV (Sport Upsetting Vehicle) rouge, qui semblait avoir bravé bien des pistes rurales dans une ancienne vie. Enfin, avant que quelqu’un ne la lui ressuscite pour une nouvelle vie Togolaise, presqu’éternelle, à la faveur des ingéniosités de nos mécaniciens locaux. J’avoue que je lui cherche juste des poux, mais lui-même sait que j’ai beaucoup de questions à lui poser sur comment il a réussi à faire covoiturage tandis que je me suis heurté à des murs, et que lui apparemment en avait vu des mûres. Vence et Aphtal, vous m’aiderez à dénouer cet énigme. Affaire à suivre.

liebe colon


De l’origine du mot « Abossanhoun » qui est le nom de Satan en Ewé.

J’avais requis la visite de la grande prêtresse à Togoville, et me suis empressé de l’organiser dès mon arrivée dans la ville. Féru de mystères et de traditions, j’avais eu vent de l’existence d’une grande prêtresse de la forêt sacrée à Togoville, sorte de réminiscence des Oracles des temps anciens, véritables gardiennes des temples et porte-paroles des dieux dans différentes cultures, bien avant que des religions machistes ne viennent à bouter la femme hors des sites sacrés et pour le christianisme l’affubler d’une responsabilité au péché originel qui fait jusqu’à ce jour son malheur. J’avais des questions à poser à la dame, et j’ai pu placer quelques unes aussitôt que je suis arrivé à arracher la parole à Djatougbé qui était en quête de réponses trop personnelles pour nous intéresser nous tous. Du coup on se demande bien ce que regardaient les garçons, pendant qu’ils ne comprenaient rien au dialogue Djatougbé-Prêtresse!! 😉

Nous avons ainsi appris que pour Maman KPONON, la divinité qu’elle sert, à la suite de ses aïeules et de ses compatriotes est dieu sur terre, envoyé par Dieu du ciel pour régner sur la terre. Celle de Togoville en l’occurrence. Il est androgyne, et règne dans le lac Togo et dans les forêts qui lui sont consacrées. Mais qu’il y en a d’autres dans chaque communauté, auxquels d’ailleurs elle ne peut s’adresser. Preuve, peut-on ainsi dire d’une vraie segmentation du marché des fidèles. Dieu aurait envoyé différentes divinités dans des contrées bien définies, chacun ayant ses prérogatives et ses vertus. On apprendra quand même qu’en face de Dieu du ciel, il y a le Dieu de la Terre ferme (SAKPATE) et que l’on soit au Groenland ou à Kouma Konda il est le seul. HMMMM!! :/

Je lui ai ensuite demandé si le diable existait. Rappelez-vous mes enquêtes impossibles des derniers articles sur Lucifer et les sectes. C’est là que sa réponse me semble formidablement rejoindre la théorie des Francs-Maçons qui défendraient l’idée d’un Lucifer porteur de lumière qui nous a apporté la connaissance entre le bien et le mal sur instruction de Dieu. Ce dernier voulant que les hommes décident par eux-mêmes de le suivre ou non, leur a envoyé par Lucifer la connaissance du bien et du mal, tout en leur donnant l’injonction de respecter la loi.

D’où le nom Abossanhoun en éwé/mina qui tire son origine de la phrase : A bou séa nou (respecte la loi).

Vous êtes choqués ? Moi non ! je vous laisse sur votre faim et vous recommande l’hilarant article de Vence sur ladite visite à maman KPONON.

Voodo-altar


Pour finir, nous avons ensemble pris un dernier repas avec les bloggeurs, tandis qu’Aphtal notre hôte, a disparu dans le noir sans justification, pour revenir essoufflé nous dire au revoir, au moment juste où on s’apprêtait à affronter à nouveau 4,5 sur l’échelle de Richter de tremblement sur les pistes de Togoville. Si Cyrille a véritablement pris son rôle de modérateur et de Ministre de l’intérieur  du BlogCamp au sérieux, nous interdisant jusqu’aux moindres pauses-pipi, armé d’un chronomètre qui a perdu son Greenwich, disons leur surtout bravo, et encouragements à tous ces jeunes qui franchement, font vraiment ce qui est bien pour leurs pairs.

Comme je l’ai dit à la fin des travaux, bloggez, bloggez, ne laissez nul sujet qui ne fasse l’objet d’un article sur vos pages, gardez vos libertés de ton , de thématique, mais n’oubliez pas : si vous n’êtes pas intéressants sur vos blogs, personne ne reviendra vous lire.

Pour ma part, j’espère vous avoir donné envie de regretter de n’être pas passés au BlogCamp228.

De la lumière vers la lumière !