Le Quinquennat de la Jeunesse!

 705601-a-man-holds-a-placard-which-reads-i-am-charlie-to-pay-tribute-during-a-gathering-at-the-place-de-la-

JE SUIS CHARLIE

Nous autres blogueurs, nous nous prenons bien souvent pour des journalistes. De ce que sans faire exprès, ou même si, nous racontons nos vies, les vies des autres, les vies autour de nous, sans être des espèces de griots, ou même si! Des griots 2.0 quand même! C’est dans nos postures rédactionnelles, que nous nous croyons bien souvent journalistes, d’un journalisme libéré, intrépide voire imprudent. Alors nous nous sentons proches, des journalistes réels, vrais, lesquels souvent, sont aux prises avec des risques métiers, que nous pourrions partager. L’impertinence qui frise l’insolence, n’étant pas si loin de nos écrits.

L’actualité #CharlieHebdo de ces derniers jours ne nous en donne que raison.

Oui, nous bloggeurs, nous sommes tous un peu Charlie, co-acteurs de la liberté d’expression, des fois excessive, des fois excellente. Si l’attentat de Charlie Hebdo est le résultat de la combinaison malheureuse d’excès et d’intolérance, il n’est en rien excusable de ce que la vie humaine est la plus précieuse des richesses et il n’appartient à aucun homme, d’ôter la vie de l’autre pour aucune raison. La comédie humaine se mue bien trop souvent en scènes regrettables comme celles-là, et ce qui est bien plus déplorable, c’est la justification divine que nous en trouvons.

Pauvre Dieu, de ce qu’il est invoqué à tort pour justifier la bêtise humaine.

Mais ce n’est pas l’objet de ce billet.


2015_calendar

2015

C’est l’année de tous les possibles. Comme toutes les années d’ailleurs. Et nos vœux circonstanciels sont, comme à chaque fois,  si empreints d’optimisme béat, que la réalité nous échappe toujours. Je n’en ferai donc pas. Santé Prospérité Amour Richesse et blablabla ne sont qu’évocations hypocrites de gens qui n’assument pas leur impuissance à la gestion du lendemain. Qui peut dire son assurance d’une année de santé de prospérité, d’amour ou de richesse ? Personne ! Bah alors ?

Laissons chaque jour nous offrir son présent. Si malheur il y a, qu’on l’assume, si bonheur il y a, qu’on l’assume également. L’erreur serait pourtant que cela soit compris comme un appel à l’inaction. Je voudrais dès lors, vous inviter à croire que l’action, la seule qui nous soit permise face à l’ignorance de nos lendemains, c’est de rendre grâces pour toutes choses, afin que Dieu, le seul dispensateur de biens nous donne ce qu’il prévoit pour chacun, dans son omniscience parfaite.


tgpr 15

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES AU TOGO

En 2015, le Président de la République Togolaise, remettra son tablier au terme d’un second mandat. Il devra se représenter. Ou pas. En tout cas ! De ce que les débats interminables au sujet des réformes constitutionnelles, nous rabâchent les oreilles depuis un moment sur la rétroactivité ou non d’une loi sur la limitation du mandat présidentiel, il faut retenir que ces échéances seront décisives encore plus que d’habitude. A l’heure où je vous écris ces lignes, le flou sur la question des réformes est aussi dense que le brouillard de l’harmattan qui emplit le ciel de Lomé la capitale togolaise. Ce qui est néanmoins sûr, c’est que fatalement nous aurons des élections présidentielles cette année avec en lice :

Alberto Olympio qui se proclame déjà Président 2015

Jean-Pierre Fabre  candidat « unique » de l’opposition dont il est le leader « naturel »

Gerry Taama  candidat du NET sous réserve alors qu’a contrario il se positionne pour 2030.

Faure Gnassingbé qui ne s’est pas prononcé mais dont le parti vante déjà les atouts de « champion toutes catégories ».

D’autres sans doute voulant jouer avec quelques millions de francs CFA pour la campagne électorale. (Eric MC?)

L’objet de ce billet est de donner le sujet qui pour ma part , doit nécessairement faire autorité lors de cette campagne.

Et c’est la « Jeunesse ». Titre choisi donc à dessein : le quinquennat de la JeunesseRevue des options !


FAURE EST DÉSORMAIS OBLIGE

 faure_heureux

Au crédit du Président sortant, deux précédents mandats, portés sur la Réconciliation Nationale et une Politique de Grands Travaux. Des sujets essentiels dont les résultats sont, sommes toutes, éloquents.

La Jeunesse,  plus importante partie de la population Togolaise, n’a pas tant que ça bénéficié d’un traitement exceptionnel, lequel aurait normalement commencé par l’existence d’un Ministère PLEIN,  pour s’occuper uniquement et exclusivement de cette thématique. Je ne mettrai pas en demeure les initiatives telles que le PROVONAT,  le FAIEJ et j’en passe. Non pas du tout. Il faut juste avouer que dans un Ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, dirigé par la Directrice de Cabinet du Président, ce serait faux d’affirmer qu’il y ait eu concentration véritable et spécifique sur les thématiques de la jeunesse et une prise en compte régulière et assidue de leurs situations. Si la réconciliation est en bonne voie – sauf pour les éternels insatisfaits et excessifs-, que les grands travaux réalisés augurent d’un réveil économique qui peut en outre se baser sur une rigueur financière certaine ainsi que sur des réformes profondes de l’administration, il est temps aujourd’hui de construire un Togo pour cette Jeunesse en manque de repères et d’espoir.

Il faudra désormais poser la question de la Jeunesse, comme un chantier véritable, et inciter tous les acteurs et bonnes volontés à s’adonner totalement à la résolution de ces questions de plus en plus épineuses que sont : l’EDUCATION, la FORMATION et l’EMPLOI !

Le prochain quinquennat doit être celui de la Jeunesse togolaise, afin d’en régler profondément le souci et résorber le mal qui la ronge. Pour ce faire, le Président n’a de choix que de prendre des engagements plus forts concernant ce sujet et de lancer des programmes beaucoup plus ambitieux et réalistes, que porterait une personnalité forte et disponible, qui susciterait sans écueils l’adhésion totale de la Jeunesse Togolaise.

Il y a quelques mois j’aurais de suite pensé à Kako Nubukpo pour ce poste ! Mais là… je me réserve. Je dis ça, je ne dis rien. On en reparlera.


FABRE : L’HOMME AUX DEUX CŒURS

 Jean-Pierre-Fabre

Le cœur de Jean-Pierre Fabre semble battre à la fois pour et contre la Réforme Constitutionnelle. C’est désormais de notoriété publique. Il possède sans doute deux cœurs, l’un qui bat pour la mise en place d’une limitation de mandat, l’autre qui œuvre entièrement contre. Si la démocratie à la togolaise n’était pas aussi infectée de désirs nombrilistes, la question de la rétroactivité ne se poserait même pas. Voter la loi sans rétroactivité, c’est déjà voter la Loi, peu importe si elle profite à de futurs candidats, plus en situation dans 5, 10 ans et pas à ceux qui la votent aujourd’hui ; mais c’est aussi ouvrir une guerre de succession dans le camp du parti au pouvoir qui garantirait l’alternance de toutes les façons. #NéGnawoVaaMiaGbloin

Il semble juste que pour les politiciens Togolais, la Loi doit être taillée à chaque fois, pour ou contre quelqu’un. Et dans ces débats ou s’entredéchirent des intérêts subjectifs, l’intérêt supérieur de la Nation sombre, piétiné par ces ego qui n’ont de grandeur pas plus avancée que les bouts de nez de ces gens, tout aussi arc-boutés et accrochés à leurs places d’opposants « naturels ». chiche !

Le monsieur de Kodjoviakopé, Chef « naturel » donc de l’opposition, devra à un moment donné, tenir un discours de programme politique, en dehors des sempiternelles réclamations épuisées, qui sont le lot de ses prises de parole. Il devra faire l’effort [enfin] de parler à cette Jeunesse, qui espère l’alternance, non pour sourire d’avoir un nouveau président, mais pour que son quotidien à elle soit changé, et ses espoirs de vivre décemment dans son pays natal, ravivés.

Serait-ce trop demander ? Non ! Il ne s’agit pas de réclamer le pouvoir pour la forme. Il faut le réclamer pour l’utiliser à bon escient, et pour le prochain quinquennat, en faveur de la Jeunesse, si d’aventure il devient Président bien évidemment, après que son prédécesseur ait fait faire au pays un grand pas vers le développement. C’est bien d’ailleurs pour cela qu’on appelle ça « Pouvoir ». Donc Jean-Pi, si tu sais que tu ne peux pas, pardon laisse !


LE HOLD UP D’ALBERTO

Narcissisme-et-incongruite_ng_image_full 

Il y a quand même un qui semble avoir compris. Un peu ! Ou qui se cherche si bien des soutiens, qu’il va puiser dans le vivier de la Jeunesse. Habitués des réseaux sociaux, vous n’avez pas manqué de voir des photos de jeunes, devenus influents sur la web-sphère togolaise, avec le chantre du #Gamesu. J’aurais voulu vous donner un avis sur son projet pour la Jeunesse Togolaise mais j’ai beaucoup de mal à lire son livre : Je prends le parti des togolais. L’innovaconte1 bancal de la première partie du bouquin m’exaspère au plus haut point! Et je me suis laissé convaincre que de ne pas lire cette première partie m’enlèverait de comprendre réellement sa posture politique. J’ai la faiblesse de croire que son engagement politique a quelque chose à voir avec son histoire personnelle et les défis qu’il y a rencontrés!

Souhaitez-moi du courage et que je m’y remette.

Ainsi donc l’Informaticien-Politicien a décidé de s’accoquiner avec tous les jeunes « existant » sur les réseaux sociaux et les journalistes et autres jeunes avides de changement. Il est large, sourire toujours au point, il offre son bouquin en veux-tu en voilà, et prend des photos genre candidat-accessible, photos qui se retrouvent sur les pages Facebook et Twitter, commentées à souhait bien entendu. D’aucuns semblent même honorés de ces occasions et se vantent de s’être faits dédicacer le bouquin par Alberto himself !

Si l’intérêt que portent les jeunes Togolais à Alberto Olympio, peut n’être sans doute que l’attrait de la nouveauté, j’ose espérer que son projet pour la jeunesse est assez ambitieux et novateur, des fois où son fantasme de se voir élire Président en 2015, serait par enchantement réalité.

De toutes les façons je rassemblerai mon courage à deux mains, je lirai son bouquin jusqu’à la lie fin et je vous dirai ce qu’il en est.


ET GERRY CHANGEA D’OBJECTIF

 2011-12-gerry-taama2

Ce que j’aime chez mon ami Gerry Taama, c’est sans aucun doute son courage. C’est un Ex [??] officier des Forces Armées Togolaises, cela ne peut donc plus me surprendre. Disons tout de même, qu’il fait fort de rester dans les méandres politiques togolaises, après un échec aux législatives et des entrées et sorties retentissantes dans des alliances informes. La faiblesse de débutant? Bref!

S’il est bien le plus jeune leader de la classe politique togolaise, Président du NET (Nouvel Engagement Togolais), son engagement auprès de la jeunesse n’est pas si nette que ça au fond. J’ai déjà dit de lui qu’il est l’un des meilleurs contributeurs de la scène politique, même si visiblement son discours ne permet en rien de le positionner clairement, ni de susciter les adhésions populaires qui lui permettraient de grandir. Victime ou non d’un mauvais procès, c’est quand même lui le précurseur de la méthode Alberto : proche de la jeunesse, photo, parole ouverte, visite des électeurs à vélo, présence à des rencontres de jeunes pour jouer les intégrés etc. Il est candidat aux élections présidentielles de 2015, SOUS RESERVE de…. Nul ne sait encore.

A son dernier congrès où il fut désigné candidat pour 2015 , son objectif affirmé fut quand même dirigé en partie vers 2030, l’année où couleront le lait et le miel après que Faure Gnassingbé aurait mis en œuvre sa vision Togo 2030. Qui dit mieux ?

Faure Fait le Job et en 2030, Gerry Tamaa lui succède. N’y voyez aucune espèce de suspicion ou pire de confidence. Je ne suis dans le secret d’aucun dieu, encore moins un de Niamtougou. J’observe tout comme vous, et je bavarde de mon clavier.

A ce moment là, vous et moi de toutes façons ne serions plus si jeunes, et encore… si toujours présents!


 ERIC MC ?

 timthumb

Non ça va Merci! Adja Mofo woan wou nam ntoh²

A bientôt!


1: Un innovaconte est un conte de fée inventé pour transformer de la merde, en innovation du siècle! Copyright Kelly Adedziha

2: Ce ringard me tue (traduit du mina langue parlée au Togo)

Publicités

Le Mythe d’Attali

aoata

Les observateurs réguliers de la scène politique togolaise, ne sont sans doute pas passés à côté de l’évocation, du nom de « Jacques Attali », dans les contextes de préparations des prochaines échéances électorales de 2015, celles importantes, qui comptent pour le choix du prochain Président de la République Togolaise. D’entrée de jeu, je tiens à remercier, ceux qui se sont laissés séduire par cette évocation, de ce que cela a suscité ma saine curiosité et m’a emmené au billet de ce  jour.

Vous le savez, l’habitude porte en elle le germe de l’ennui ; et ainsi, la scène politique Togolaise ne nous a pas autant surpris, depuis quelques années, en dehors bien-sûr, des épisodes juridiques récents, lesquels, grâce à des calculs très courts, sont transposés systématiquement sur la scène Politique. Pour vous rafraîchir la mémoire, Kpatcha GNASSINGBE aurait été emprisonné afin d’être écarté du pouvoir, Pascal BODJONA parce qu’on craint qu’il devienne président en 2015, et Jonathan FIAWOO hissé désormais en parangon du système du « toujours coupable » Faure GNASSINGBE.

les3T

Si je ne fustigerai pas ici, l’étroitesse des analyses qui frise l’oblitération de la jugeote chez leurs auteurs, je me bornerai à dire que la manipulation de l’opinion, si elle n’est pas punie comme elle se doit, afin d’éviter la censure et l’atteinte à la liberté d’expression, elle nous retarde tous, aussi bien ceux qui la font que ceux qui en subissent les effets.

Depuis Avril 2014 donc, la politique togolaise entend une musique nouvelle, incarnée par Alberto Olympio et son « Parti des Togolais » (PT). Je passe sous silence la propension récurrente des « Olympio » à devenir Président du Togo, laquelle propension, passe désormais pour une lutte dynastique qui ne solde pourtant pas le malaise des Togolais, dont le seul vrai souci est de sortir de la pauvreté.

Mais admettons pour avancer, que Sylvanus Olympio, premier Président du Togo, a suffisamment fait d’émules dans sa famille et que cela ne saurait leur être reproché.

ao2

Alberto Olympio ( lors de son investiture comme candidat du PT)


Interpellé hier par un tweet de l’Elysée sur une remise de rapport d’un certain Jacques ATTALI sur : « la francophonie économique », je me suis demandé à raison, pourquoi donc ce cher Jacques Attali, préface le livre programme du candidat du Parti des Togolais (Alberto Olympio ndlr), à paraître le 16 Octobre prochain?!? Pour la petite histoire, c’est cet « appui » de Jacques ATTALI qui est porté au bénéfice du candidat du PT, et ainsi pour beaucoup, cette « caution » vaut sésame, et ouvre l’accès du Palais de La Marina, au sieur Alberto. Mais regardons cela de près.

Arrêtons-nous tout d’abord sur l’aspect « Pochette surprise » d’Alberto Olympio ! Je dis cela pour sourire, mais cette expression correspond tout à fait à la personne, qui n’est connue des médias que depuis Novembre 2013. Dans sa tentative de se construire une existence notable et un contenu digne du poste qu’il brigue, il a publié sur ses différents comptes sociaux, des scans mal ajustés de ses apparitions dans les journaux. Il faut compter au total, cinq apparitions dont trois concernent sa société d’informatique « Axxend »installée à Dakar, qui aurait bénéficié de financements de CAURIS INVESTISSEMENTS, et aurait à son actif, l’édition d’un logiciel de comptabilité électorale ayant entre temps, fait le bonheur d’Ibrahim Boubacar Keita, actuel Président du Mali.

Faudrait-il donc juste quelques maigres articles de presse sur la réussite de son entreprise pour devenir Président de la République au Togo ? Dans la tête d’Alberto Olympio, il semble que oui, parce que ses déclarations  font état d’une certaine assurance sur l’issue du scrutin.

 « Je vous regarde dans les yeux et je vous dis : je serai le prochain président du Togo en 2015 »

 « Ma candidature n’est pas une candidature juste pour le plaisir, j’ai laissé de côté, une grande entreprise multinationale en Afrique,  pour me consacrer à mon projet politique pour le Togo […] »

 Je ne ferai aucun commentaire sur ces postures et proclamations, qui non seulement envoient de mauvais signaux, mais en plus sont stratégiquement improductives en matière d’élection. Ma modeste expérience des campagnes électorales, m’impose pourtant, que nul ne peut apparaître autant par magie et aussi discrètement et rassembler la majorité des suffrages, à moins d’être dans la fable de La Fontaine, Les voleurs et l’âne.

Un Chef d’Etat, élu ou en situation de l’être, ou il bénéficie d’un ancrage populaire et national forts, ou il s’appuie sur un appareil politique puissant, lequel d’ailleurs lui confère l’ancrage nécessaire.

C’est sans doute en pensant à un appareil politique puissant qu’intervient alors, pour les affidés d’Alberto, l’ingrédient « Jacques ATTALI ». Qui est-ce?



743

Economiste, Ecrivain, Essayiste, Editorialiste, Conseiller d’Etat, Haut fonctionnaire… les attributs sont nombreux pour désigner celui qui de 1981 à 1991,  fut LE Sherpa, l’inamovible cerveau au service de l’ancien Président Français, François Mitterrand. C’est dire sa ferme orientation à Gauche, et le respect qu’il inspire dans les milieux économiques et politiques français. Il serait même à l’origine de l’intégration au Cabinet de Mitterrand, de l’actuel Président Français, François Hollande. Des coups de pouce qui ont un prix et qui créent de l’influence. Mais ne nous emballons pas encore.

Il est vrai, et c’est de notoriété publique, le Parti Socialiste français, n’entretient pas des rapports enamourés avec l’actuelle administration togolaise. Et ce n’est pas Koffi Yamgnane, activiste sans doute de cette situation, qui me démentirait. La politique est faite d’accords et de soutiens, il ne saurait être reproché au PS d’avoir des préférences vis-à-vis de certaines figures politiques de nos pays Africains. On peut ainsi, facilement se laisser séduire, à penser que Jacques Attali, l’homme qui murmure à l’oreille du Président de France, n’a pas pu fortuitement, préfacer un livre programme de campagne présidentielle dans un pays francophone, lui justement, qui vient de conseiller au Président de retrouver la croissance perdue de la France dans les pays francophones.

Pour beaucoup effectivement cela cache un adoubement discret de F. Hollande à Alberto Olympio et cela justifie leur intérêt pour ce monsieur qui a contrario, a tout à apprendre de la Politique et beaucoup à connaître sur le Togo.

Parce qu’il ne suffit pas de réussir une entreprise, pour diriger un pays, encore moins de détourner des chiffres publics, et en donner des interprétations biaisées pour estimer connaître  et comprendre les besoins du pays.


Le mythe Attali, s’il suffit à influencer la politique économique de la France, preuve en est que depuis Mitterrand il a produit des rapports pour tous les Présidents de France (CHIRAC, SARKOZY, HOLLANDE), ne suffira pas à influencer les Electeurs Togolais. La carrière d’Attali, suppose d’ailleurs, qu’il est un fin connaisseur, de la Politique et il m’est difficile de croire qu’il ait pu parier sur pareil outsider. Et aucune manœuvre ne saurait justifier l’élection de ce monsieur en 2015, au détriment du bilan de Faure Gnassingbé et du statut avéré de chef de file de l’opposition qui échoit (hmm) à Jean-Pierre FABRE.

Jacques Attali  il me semble, a été sollicité pour écrire une préface ; si le projet lui a semblé intéressant, ou pour faire plaisir à qui a demandé, il peut avoir griffonné quelques lignes. Ce n’est pas sorcier ! Et, cela ne vaut en rien un engagement de sa part et surtout pas une manigance de l’Etat Français pour installer quiconque à la tête de notre pays, démocratique et souverain qui plus est. Ledit Programme sortira mi-octobre et coûtera 17 euros (11.152 FCFA soit 30 bols de maïs à Lomé). Attendons de lire ce qu’a écrit le prescripteur Attali, avant de nous jeter dans les bras méconnus d’Alberto.

Du reste, je suis convaincu, et davantage ces jours-ci, que les calculs courts enfantent des désillusions. Nous prenons si vite nos fantasmes et ceux qu’on nous suggère pour des réalités, que nous risquons de tomber de haut. Je crois en la valeur de l’expérience et en la vérité des preuves des bilans de nos hommes politiques (faites le tri). Je ne saurais croire en l’histoire racontée du candidat « pochette surprise » Alberto Olympio, et je nous mets en garde d’engager par nos actions et nos votes, toute la destinée de notre pays.

Aussi, j’exècre ces gens imbus de leurs réussites, qui pensent que leur argent leur suffit à tout acheter. Celui-ci parle souvent et uniquement de sa réussite, et en taxant les opposants traditionnels de faire la « politique du ventre » il annonce que lui ne vient pas se remplir les poches. Il insiste tant sur son « immense sacrifice » d’avoir abandonné une carrière de chef d’entreprise à la tête d’une « grande multinationale Africaine », pour se consacrer à sa lutte politique, qu’en retour nous lui devons nos votes, pour acquît. Il dit enfin, avoir fait la promesse à son défunt père qu’ « il reviendra au Togo pour y apporter la bonne gouvernance, le développement et la liberté. ». Rien que ça.

Il est dit que les hommes politiques racontent des histoires pour se faire élire, celui-ci y va au culot en tous points. Et si quand-même, Jacques Attali le trouve si efficace que ça pour diriger le Togo, qu’il sache que nous ne sommes pas intéressés à remettre les clés de notre pays à un illustre inconnu, ignorant de nos réalités, alors que nous sommes à présent résolument tournés vers la croissance et déterminés à garder ce cap.

Qu’il fasse en sorte de le faire intégrer le cabinet du Président Hollande!

Cordialement!